NOUVELLES

Le chef du Pentagone s'entretient avec son nouvel homologue égyptien

14/08/2012 04:55 EDT | Actualisé 14/10/2012 05:12 EDT

Le nouveau ministre égyptien de la Défense, le général Abdel Fattah al-Sissi, a assuré son homologue américain Leon Panetta lors d'un entretien téléphonique de l'engagement de l'Egypte à perpétuer les liens étroits entre leurs deux armées, a affirmé mardi le ministre américain.

Ancien chef du renseignement militaire, le général al-Sissi a remplacé lundi le maréchal Hussein Tantaoui, renvoyé à 76 ans par le nouveau président islamiste d'Egypte, Mohamed Morsi.

"J'ai eu une excellente conversation avec le général al-Sissi", a affirmé M. Panetta au cours d'une conférence de presse. "Il a fait part de son engagement résolu en faveur de la relation militaire entre les Etats-Unis et l'Egypte", s'est-il félicité.

Le ministre égyptien a assuré son homologue qu'il prenait "très au sérieux les obligations de l'Egypte vis-à-vis du traité de paix de Camp David", qui scella la paix entre l'Egypte et Israël en 1979, et était déterminé à empêcher le Sinaï de devenir une "aire de transit" pour les militants extrémistes, a confié M. Panetta.

Le Pentagone entretient des relations étroites avec le Conseil suprême des forces armées égyptiennes (CSFA) et malgré le renvoi de son président, le général Tantatoui, le Pentagone s'est dit dès lundi prêt à poursuivre le partenariat entre les deux pays.

Les Etats-Unis accordent une aide annuelle militaire d'environ 1,3 milliard de dollars à l'Egypte, considérée à Washington comme un "pilier de la stabilité régionale".

mra/sam

PLUS:afp