NOUVELLES

La résidence de Steve Jobs, dans le nord de la Californie, a été cambriolée

14/08/2012 03:01 EDT | Actualisé 14/10/2012 05:12 EDT

PALO ALTO, États-Unis - Des ordinateurs et des biens personnels valant plus de 60 000 $ US ont été dérobés du domicile de feu Steve Jobs, dans le nord de la Californie.

Le quotidien San Jose Mercury News affirme qu'un homme de 35 ans, Kariem McFarlin, a été arrêté en lien avec cette affaire le 2 août et accusé de cambriolage et recel. Il demeure incarcéré en vertu d'une caution de 500 000 $ US et sera de retour en cour le 20 août.

Le procureur Tom Flattery n'a pas voulu dire si les biens volés à la résidence de Palo Alto, le 17 juillet, appartenaient au cofondateur d'Apple ou à un autre membre de sa famille. Une clôture temporaire a été érigée autour de la maison en juillet.

Me Flattery a refusé de fournir d'autres détails concernant cette affaire. Il a toutefois indiqué que McFarlin avait probablement choisi sa cible au hasard.

M. Jobs était connu pour sa discrétion et habitait dans ce quartier. Les policiers croient que sa résidence a été ciblée parce qu'elle était en voie d'être rénovée et qu'elle a pu paraître plus vulnérable. Ils croient que la maison était inoccupée au moment du cambriolage.

«À part le fait que ça touche M. Jobs, c'est un cambriolage assez banal, a dit le procureur général adjoint du comté de Santa Clara, Scott Tsui. J'imagine que le suspect a fini par comprendre dans quelle maison il s'était introduit. À notre connaissance, les biens volés ne sont pas différents de ceux de n'importe quel autre cambriolage. J'imagine que les ordinateurs, puisqu'il s'agit de M. Jobs, étaient des produits Apple.»

McFarlin est passible d'une peine de près de huit ans de prison s'il est reconnu coupable.

Steve Jobs est décédé l'an dernier à l'âge de 56 ans.

PLUS:pc