NOUVELLES

Des fidèles de l'ex-président du Yémen attaquent un ministère: cinq morts

14/08/2012 05:17 EDT | Actualisé 14/10/2012 05:12 EDT

SANAA, Yémen - Cinq personnes ont été tuées, mardi, quand des soldats fidèles au fils de l'ancien président du Yémen ont attaqué le ministère de la Défense à Sanaa, ont annoncé des responsables militaires.

Les affrontements s'inscrivent dans une contestation de plus en plus violente de la volonté du nouveau président de réformer l'armée.

Les soldats la garde républicaine, menés par le fils de l'ancien président Ali Abdallah Saleh, protestent contre un décret présidentiel qui place certaines unités de la garde sous la surveillance du président ou des autorités régionales.

C'est la deuxième fois en moins d'une semaine que le ministère de la Défense du Yémen est attaqué par des membres de la garde républicaine.

Des responsables militaires ont affirmé que les manifestants étaient armés de fusils automatiques et de grenades. Les soldats ont répliqué à l'attaque, déclenchant un affrontement qui a tué un assaillent, deux gardes de sécurité du ministère et deux civils.

Ces responsables ont réclamé l'anonymat parce qu'ils n'étaient pas autorisés à s'adresser aux journalistes.

Des chars et des véhicules blindés ont été déployés autour du ministère. Les rues menant au bâtiment et à la banque centrale à proximité ont été fermées à la circulation.

Vendredi, des membres de la garde républicaine avaient encerclé le ministère de la Défense pour protester contre la volonté du gouvernement de retirer au fils de l'ex-président le commandement de la garde, la force la mieux entraînée du pays. Le siège s'est terminé quand les forces gouvernementales ont menacé d'ouvrir le feu si les manifestants ne partaient pas.

PLUS:pc