NOUVELLES

Afghanistan: Panetta "très préoccupé" par les tirs fratricides

14/08/2012 03:31 EDT | Actualisé 14/10/2012 05:12 EDT

Le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta s'est dit mardi "très préoccupé" par la multiplication des meurtres de militaires de la coalition internationale en Afghanistan par des hommes portant des uniformes de l'armée ou de la police afghane.

"Je suis très préoccupé par ces incidents, parce que des vies sont perdues et en raison des dégâts potentiels pour notre partenariat" avec les forces afghanes, a confié M. Panetta, estimant que les auteurs de ces attaques cherchaient à "miner la confiance" entre l'Otan et les forces afghanes.

Les talibans recourent à cette tactique "pour créer le chaos" parcequ'ils ne sont plus en mesure de reconquérir le terrain perdu et quand ils ne sont pas à l'origine de ces attaques, ils les revendiquent, a observé M. Panetta lors d'une conférence de presse.

La multiplication des "green-on-blue incidents", ou "menaces intérieures" selon la terminologie de l'Otan, heurte de plein fouet la volonté affichée de travailler main dans la main avec les forces afghanes, qui doivent prendre le relais de l'Otan fin 2014 et que les forces internationales sont chargées de former.

Selon un dernier bilan de l'Isaf communiqué lundi, 37 militaires étrangers sont morts lors de 27 incidents différents.

Le général John Allen, commandant de l'Isaf, la force armée de l'Otan en Afghanistan, a rencontré des responsables afghans de la sécurité et des "anciens" dans les villages pour renforcer les mesures destinées à empêcher ces actions, qualifiées jusqu'ici par le Pentagone d'"isolées".

Ces mesures comprennent notamment une amélioration de la recherche de renseignements sur les menaces potentielles et de l'entraînement ainsi que des "anges gardiens" de la coalition armés en permanence quand des membres de l'Otan sont au contact de policiers ou de soldats afghans.

Le secrétaire à la Défense s'est en revanche félicité d'une amélioration de la coopération avec le Pakistan, qui a rouvert son territoire au transit des camions de ravitaillement de l'Otan au début de l'été.

mra/are/

PLUS:afp