NOUVELLES

Un message texte mis en cause dans la mort d'un pilote en Colombie-Britannique

13/08/2012 05:35 EDT | Actualisé 13/10/2012 05:12 EDT

VANCOUVER - Un pilote mort dans l'écrasement de son petit avion l'an dernier en Colombie-Britannique pourrait avoir ultimement provoqué sa propre perte, en envoyant un message texte à sa femme alors qu'il était aux commandes.

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a indiqué lundi que l'écrasement survenu en novembre dernier près de l'aéroport de Fort St.John pourrait avoir été en partie causé par le fait que le pilote ne se concentrait pas sur les commandes.

Le rapport indique que le Cessna 185E, exploité par Treck Aerial Surveys, avait connu plusieurs changements d'altitude, pendant que le pilote utilisait son téléphone cellulaire.

L'appareil, à bord duquel ne se trouvait que le pilote, était parti de Peace River, en Alberta, et n'était plus qu'à 20 kilomètres de l'aéroport lorsqu'il s'est écrasé.

Selon le rapport du BST, le pilote, qui était aussi un pilote commercial, semble avoir perdu ses repères en l'absence de signes visuels distinctifs par une nuit d'encre, créant un effet de «trou noir» alors qu'il s'approchait de la piste.

Le rapport précise que le pilote est descendu trop bas, ou ne s'est pas rendu compte que l'appareil était trop bas, et a percuté le sol, se tuant dans l'écrasement.

PLUS:pc