NOUVELLES

Un garde-frontière blessé par balle dans l'Est saoudien (sécurité)

13/08/2012 06:07 EDT | Actualisé 13/10/2012 05:12 EDT

Des hommes armés ont blessé par balle tôt lundi un garde-frontière saoudien à Qatif, dans l'est de l'Arabie saoudite, foyer de manifestations chiites, a indiqué une source de sécurité.

"Le garde-frontière a été blessé par un tir en provenance d'une voiture à bord de laquelle se trouvaient deux individus cagoulés, alors qu'il quittait son poste de travail", a déclaré à la presse un porte-parole des services de sécurité, le commandant Ziad al-Raquiti.

Les assaillants ont réussi à prendre la fuite.

Touché à la jambe, le garde-frontière a reçu des soins et son état est stable, a ajouté le porte-parole, précisant qu'une enquête avait été ouverte.

Certaines sources de sécurité ont évoqué une piste criminelle dans cette attaque qui ne serait pas liée à la contestation menée par des chiites, majoritaires dans cette région de l'Arabie saoudite.

Par ailleurs, les appels se sont multipliés sur les réseaux sociaux pour une grande manifestation de chiites le dernier vendredi du mois du ramadan, proclamé journée de Jérusalem par l'imam Khomeiny, le guide de la révolution iranienne.

Les heurts se sont récemment multipliés entre la police et les manifestants issus de la minorité chiite qui se dit victime de discriminations notamment dans le domaine de l'emploi.

L'arrestation le 8 juillet de cheikh Nimr al-Nimr, considéré comme le principal initiateur des manifestations dans l'est du pays où se concentre l'essentiel des deux millions de chiites saoudiens, avait provoqué des heurts avec la police qui s'étaient soldés par la mort de deux manifestants.

L'est de l'Arabie, riche en pétrole, est secoué depuis mars 2011 par des troubles sporadiques qui ont pris une tournure plus violente à l'automne 2011.

bur/mh/cco

PLUS:afp