NOUVELLES

Tensions dans une mine en Afrique du Sud: 2 policiers tués dans de nouveaux heurts (police)

13/08/2012 02:51 EDT | Actualisé 13/10/2012 05:12 EDT

Des ouvriers sud-africains ont frappé à mort deux policiers qui tentaient de ramener le calme après des heurts entre syndicats qui ont fait huit morts dans une mine de platine exploitée par Lonmin, a déclaré la police.

"Nos policiers étaient en train de contenir une manifestation à la mine. Des travailleurs les ont attaqués et deux d'entre-eux ont été battus à mort", a indiqué le porte-parole de la police Lindela Mashego.

Un troisième officier de police, dans un état critique, a été transporté à l'hopital.

Les violents affrontements, qui ont commencé dimanche dans la mine exploitée par Lonmin -le troisième producteur mondial de platine-, ont été décrits comme une lutte pour le pouvoir entre le Syndicat national des mineurs (NUM) et le syndicat des associations des mineurs et de la construction (AMCU).

Un mineur a été retrouvé battu à mort dans sa maison et un autre qui essayait de se rendre au travail dans la nuit de dimanche a été retrouvé mort par balles lundi matin, a déclaré à l'AFP Eric Gcilitshana, secrétaire au NUM chargé de la santé et de la sécurité dans la mine.

"Dix travailleurs ont été battus, quatre tués", avait déclaré M. Gcilitshana. La police a indiqué ultérieurement que quatre mineurs avaient été tués.

"Nous ne connaissons pas ces gens-là", a affirmé le secrétaire général du NUM, Frans Baleni, qui rejette toute responsabilité, ajoutant qu'il "condamnait la violence, particulièrement le meurtre de policiers et de travailleurs innocents."

La compagnie a confirmé dimanche dans un communiqué le meurtre de deux agents de sécurité précisant que l'incident était survenu après "une interruption illégale du travail et une manifestation vendredi" suivie par environ 3.000 mineurs.

Selon la compagnie, le mouvement de grève a "rapidement dérapé vers des actes criminels entre des groupes rivaux."

sn-sk/efr/sba

PLUS:afp