C'est la rentrée scolaire cette semaine pour les étudiants dont les cégeps ont été touchés par la loi spéciale, mais la tenue de nombreux votes de grève pourrait compliquer la situation.

Quatre cégeps, dont certains particulièrement militants, doivent se prononcer aujourd'hui sur la poursuite de la grève. Les étudiants du Cégep Marie-Victorin tiennent une assemblée générale à 10 h, tandis que ceux du Collège de Maisonneuve et du Collège Édouard-Montpetit se réunissent à 12 h. Puis, les étudiants du Cégep du Vieux-Montréal se prononceront sur la poursuite de la grève à 17 h.

En tout, 14 établissements doivent accueillir les cégépiens d'ici vendredi. Afin d'éviter les possibles débordements, les directions du Cégep Marie-Victorin et du Collège de Maisonneuve ont décidé d'attendre le verdict des étudiants et de reporter la rentrée à mardi.

Une centaine de personnes ont manifesté lundi matin devant l'entrée principale du Collège de Maisonneuve. Ils ont bloqué l'accès aux membres du personnel enseignant et administratif, qui ont quitté les lieux. Les manifestants - des étudiants et des citoyens - avaient auparavant défilé dans les rues du quartier, casseroles à la main.

Rentrée dans le calme au Cégep André-Laurendeau

Le Cégep André-Laurendeau a été le premier à accueillir ses étudiants lundi matin, quelques jours après que les grévistes eurent opté pour le retour en classe. Les cours, qui étaient suspendus dans ce cégep depuis le 18 mai, ont donc repris à 8 h dans le calme le plus complet. Les policiers qui ont été déployés en grand nombre aux abords de l'édifice n'ont pas eu à intervenir.

Une étudiante s'est dite « soulagée » de poursuivre ses études. « Après cinq mois de grève, je suis vraiment contente de pouvoir retourner à l'école, de reprendre mes cours où je les avais laissés », a-t-elle dit. Une autre élève restait prudente, estimant que la grève pourrait reprendre après le scrutin provincial du 4 septembre. « On est conscient que ce n'est pas terminé. Ça va dépendre peut-être aussi des élections, vraiment, de qui va être élu », a-t-elle jugé.

Alors que la Fédération des cégeps souhaite que la rentrée se déroule dans le calme, la Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) a appelé les associations étudiantes à poursuivre la grève, lors de son congrès tenu en fin de semaine. La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) n'a quant à elle pas donné de mot d'ordre à ses associations membres. L'organisation souhaite laisser à chacune d'elle le soin de décider de reconduire la grève ou de reprendre les cours.

Parmi les quatre associations collégiales s'étant jusqu'à présent prononcées sur cette question, seule celle du Cégep de Saint-Laurent a voté pour la poursuite de la grève. Les étudiants du Cégep de Saint-Jérôme ont opté pour une trêve électorale, alors que ceux du Collège de Valleyfield et du Cégep André-Laurendeau ont choisi de mettre fin à leur grève.

Du côté des universités, les associations étudiantes de cinq facultés de trois institutions ont déjà tranché en faveur de la poursuite de la grève générale illimitée. La rentrée universitaire est prévue le 27 août. De nombreuses assemblées générales doivent se tenir à compter du 16 août.

Loading Slideshow...
  • Quelques images de la manifestation

  • Quelques images de la manifestation

  • Quelques images de la manifestation

  • Quelques images de la manifestation

  • Camille Robert, porte-parole de la CLASSE