NOUVELLES

RD Congo/JO : un judoka et trois entraîneurs de RDC ont disparu (officiel)

13/08/2012 01:41 EDT | Actualisé 13/10/2012 05:12 EDT

Un judoka et trois cadres de la délégation de la République démocratique du Congo (RDC) aux Jeux Olympiques de Londres ne sont plus joignables et sont actuellement recherchés dans la capitale britannique, apprend-on lundi à Kinshasa de source proche du ministère de la Jeunesse et des Sports.

Cédric Mandembo, judoka concourrant dans la catégorie des plus de 100 kg, Blaise Bekwa, entraîneur de boxe, Guy Nkita, directeur technique national d'athlétisme, et Ibula Masengo, entraîneur de judo, ont quitté le village olympique et ne sont pas joignables, selon cette source désireuse de garder l'anonymat.

La délégation congolaise, composée de douze personnes dont les quatre "disparus", doit rentrer en milieu de semaine à Kinshasa, précise-t-on de même source.

Selon une source informée à Kinshasa, l'entraîneur Blaise Bekwa a disparu du village olympique le vendredi 10 août. Guy Nkita, est parti le dernier jour, juste après l'abandon d'Ilunga Mande au marathon. L'entraîneur national de judo, Ibula Masengo, serait parti au cours de la nuit de samedi à dimanche. Le judoka Cédric Mandembo serait parti juste après la cérémonie de clôture.

"Il y a trois entraîneurs -un entraîneur de boxe, un entraîneur de judo, un entraîneur d'athétisme- et un judoka" dont la trace a été perdue, a confirmé Amos Mbayo Kitenge, président du comité olympique congolais, interrogé par l'AFP.

"Normalement, le vrai constat (de défection) est au niveau de l'aéroport. Jusque-là, on peut dire qu'il y a les quatre qu'on ne retrouve pas au village (olympique). S'ils ne se présentent pas à l'aéroport (mardi), c'est qu'ils ont fui", a-t-il dit.

"Ce sont des entraîneurs qui fuient maintenant, donc ça, c'est grave!", a ajouté le responsable, précisant que cela "n'aura pas d'influence sur l'avenir technique des fédérations".

Déja sept athlètes camerounais avaient fait défection du village olympique la semaine dernière. Trois Ivoiriens ont également été signalés manquants.

Interrogé par l'AFP lundi sur les défections présumées, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Baudoin Banza Mukalay, a déclaré: "Je ne sais pas (...) J'ai quitté ce matin Londres, hier j'étais avec les responsables avant la cérémonie" de clôture des JO, "et ils m'ont fait un rapport que tout allait bien".

Les quatre athlètes congolais présentés aux jeux Olympiques n'ont pas vraiment brillé lors de cette compétition. Mandembo a perdu son premier combat après seulement 49 secondes. Ilunga Sankuru a terminé 14è sur 15 athlètes aux 1.500 mètres féminin. Le boxeur Mwamba Meji a été déclaré perdant par l'arbitre après 5 minutes et 9 secondes. Quant au marathonien Ilunga Mande, il a jeté l'éponge à deux kilomètres de l'arrivée.

Les défections de sportifs congolais en compétition à l'étranger ne sont pas nouvelles. Selon Amos Mbayo Kitenge se souvient qu'aux JO d'Atlanta (Etats-Unis) de 1996 13 basketteurs avaient fait le déplacement, mais seuls quatre avaient pris l'avion du retour.

pb-hab/sba

PLUS:afp