NOUVELLES

Rabat demande à l'Irak d'annuler l'exécution de ressortissants marocains

13/08/2012 03:45 EDT | Actualisé 13/10/2012 05:12 EDT

Le Maroc a demandé à l'Irak de ne pas exécuter des Marocains condamnés dans ce pays à la peine de mort, a-t-on appris lundi de source officielle à Rabat.

"L'ambassadeur irakien au Maroc Hazim Ahmed Mahmoud Al-Youssifi a été reçu au ministère marocain des Affaires étrangères" suite à des informations relatives à "d'éventuelles exécutions de ressortissants marocains à la fin du ramadan", a indiqué à l'AFP un responsable de ce ministère.

Le responsable n'a pas précisé le nombre de ces Marocains à être dans les couloirs de la mort en Irak.

L'ambassadeur irakien a été chargé de transmettre une lettre au ministre irakien des Affaires étrangères Hoshyar Zebari dans laquelle le royaume réitère sa "préoccupation et réclame l'arrêt de ces exécutions", d'après la même source.

Selon des journaux marocains, plus d'une dizaine de Marocains ont été condamnés pour des actes de violences contre le régime irakien à des peines allant de cinq ans de prison à la peine de mort.

Après la chute du régime de Saddam Hussein en 2003, des ressortissants marocains avaient été accusés d'avoir rejoint les rangs des insurgés contre les troupes de la coalition dirigée par les Etats-Unis.

En septembre 2009, les services de sécurité marocains avaient annoncé l'arrestation de 24 ressortissants marocains membres d'un "réseau terroriste" spécialisé dans le recrutement de volontaires pour des opérations suicides en Irak et la guérilla menée par Al-Qaïda en Somalie et en Afghanistan.

mc/vl

PLUS:afp