NOUVELLES

L'équipage d'un des trois hélicoptères ougandais disparus au Kenya a été secouru (armée ougandaise)

13/08/2012 07:24 EDT | Actualisé 13/10/2012 05:12 EDT

Un des trois hélicoptères militaires ougandais portés disparus depuis dimanche soir dans le centre du Kenya a été localisé et son équipage a été secouru sain et sauf, a annoncé lundi l'armée ougandaise.

L'appareil qui avait effectué "un atterrissage d'urgence dans la montagne a été retrouvé. Le pilote et l'équipage ont été secourus et ils sont tous sains et saufs", a déclaré un porte-parole de l'armée ougandaise, Felix Kulayigye, lors d'une conférence de presse à Kampala. Il a précisé que cinq personnes étaient à bord.

"Nous devons encore localiser les deux autres, qui ont dix personnes à leur bord", a-t-il ajouté.

Un porte-parole de l'armée kényane, Bogita Ongeri, a de son côté indiqué que l'hélicoptère retrouvé transportait sept personnes, dont une seule a été très légèrement blessée. Il a confirmé que les deux autres hélicoptères étaient toujours portés disparus.

Le porte-parole de l'armée ougandaise a expliqué qu'un hélicoptère de transport Mi-17 et trois appareils d'attaque Mi-24 avaient décollé d'Ouganda dimanche, en direction de la Somalie. Seul le premier a atterri comme prévu dimanche en fin d'après-midi à l'étape prévue de Garissa, dans l'est du Kenya.

"Hier, quatre hélicoptères ont quitté la base de Soroti, en Ouganda (est), à destination d'Eldoret", dans l'ouest du Kenya, où "ils ont atterri et se sont réapprovisionnés en carburant avant de repartir vers la base aérienne de Nanyuki au Kenya", a-t-il détaillé.

"Ils y ont refait le plein et se sont dirigés vers Garissa, où ils devaient arriver à 18H03 (15H03 GMT). Le Mi-17 est arrivé mais pas les autres. L'un d'eux a lancé un appel d'urgence entre 19H00 et 20H00", a ajouté Felix Kulayigye.

Les trois hélicoptères ont chuté dans la région du Mont Kenya, montagneuse et à la végétation dense, dans le centre du pays, selon Bogita Ongeri qui a souligné que "le terrain et météo étaient très difficiles", compliquant les opérations de recherche et de secours.

del-dw-pjm-ayv/

PLUS:afp