OTTAWA - Santé Canada a prévenu les hôpitaux et autres centres de soins de santé du danger de piégeage associé à certains lits d'hôpitaux, après que trois patients aient perdu la vie et que neuf autres aient été blessés.

Des avertissements et recommandations identiques, concernant le même modèle de lit, avaient été émises en octobre 2009. Dans un avis émis lundi, l'agence fédérale signale que 12 incidents se sont produits depuis 2009. Quatre autres décès avaient été déplorés entre 2007 et 2009.

L'avis précise que des barrières latérales non verrouillées et des matelas mal ajustés représentent les pires dangers pour les patients, les lits fabriqués avant 2000 étant jugés particulièrement dangereux.

Huit des 12 incidents se sont produits dans des maisons de soins infirmiers ou des centres de soins à longue durée, alors que trois sont survenus à l'hôpital et un autre à la maison.

Santé Canada a expliqué que lors d'un incident, un patient est resté coincé dans les barrières latérales d'un lit électrique de soins de longue durée fabriqué par Stryker et dont le modèle est FL14E1. Ce lit n'est plus fabriqué mais est encore utilisé.

Le ministère conseille aux centres de santé qui utilisent toujours des lits fabriqués avant 2000 de communiquer avec le fabricant pour savoir comment réduire les risques de piégeage, notamment concernant l'utilisation de housses pour recouvrir l'ouverture entre les demi-barrières latérales, et pour s'assurer que les dimensions des matelas de remplacement correspondent à la taille du cadre du lit.