NOUVELLES

JO 2012: les Etats-Unis célèbrent leur première place

13/08/2012 01:36 EDT | Actualisé 13/10/2012 05:12 EDT

Avec 104 médailles dont 46 d'or, les Etats-Unis ont fêté lundi leur première place aux jeux Olympiques de Londres, rendant un hommage appuyé à leurs sportives qui pour la première fois ont décroché plus de médailles que les hommes.

"Les athlètes américains qui reviennent à la maison sont les nouvelles rock stars du monde", écrivait le tabloïde new-yorkais The Daily News. "Un moment à fêter", renchérissait USA Today.

Deuxième au tableau des médailles lors des JO de Pékin il y a quatre ans, les Américains ont pris leur revanche à Londres, où la Chine a à son tour dû se contenter de la deuxième place, avec 87 médailles dont 38 d'or.

"Le plus de médailles. Le plus de médailles d'or. Les Etats-Unis n'ont laissé aucun doute aux jeux Olympiques", se réjouissait CBSSports.

Une domination d'abord due aux femmes qui ont raflé la majorité de ces médailles. Les sportives américaines étaient en effet pour la première fois plus nombreuses que leurs collègues masculins (269 contre 261), et elles ont remporté 56% du total des médailles américaines (59 sur 104) ainsi que les deux tiers des médailles d'or (29 sur 46).

"Les Américaines ont dominé les jeux", titrait US Today.

Si elles "étaient un pays (...) elles auraient terminé 5e au total des médailles, juste devant l'Allemagne", indiquait le Detroit News, en soulignant que les femmes ont "de façon générale joué un rôle si important à Londres que certains ont appelé ces Jeux +les Jeux des femmes+".

D'Allyson Felix, triple médaillée d'or en athlétisme (200 m, 4x100 m et 4x400 m), à Missy Franklin (quatre médailles en natation et deux records du monde), en passant par la petite gymnaste Gabby Douglas et ses deux médailles d'or, les Américains n'ont eu que le choix cet été en termes de championnes.

La presse soulignait lundi la performance inégalée des basketteuses américaines, remportant leur 5e médaille d'or consécutive, celles des footballeuses (quatre victoires olympiques), et la médaille d'or et d'argent des Américaines en beach-volley.

C'est auréolées de cette nouvelle gloire que les gymnastes McKayla Maroney, Kyla Ross, Alexandra Raisman, Gabby Douglas et Jordyn Wieber, médaillées d'or en équipe, viendront mardi sonner la cloche de clôture à la Bourse de New York.

bd/sam

PLUS:afp