C'est le retour à la normale en Grande-Bretagne après la gloire olympique

Publication: Mis à jour:
LONDON TUBE UNDERGROUND
PA

LONDRES - Savourant sa gloire post-Olympique, la Grande-Bretagne vivait le retour à la normale lundi, alors que les banlieusards rentraient au travail et que l'aéroport Heathrow se préparait pour une de ses journées les plus occupées.

Environ 116 000 personnes devaient se rendre à Heathrow lundi afin de quitter le pays, dont quelque 6000 athlètes et le premier ministre David Cameron, qui partait en vacances. Environ 95 000 personnes utilisent l'aéroport de Heathrow à chaque jour.

«Les Jeux ont été extraordinaires», a déclaré Tumua Anae, membre de l'équipe féminine américaine de water-polo qui a remporté l'or. «Je dois dire aux Britanniques qu'ils ont fait du très bon travail.»

On avait installé un terminal spécial pour les Olympiques à Heathrow, où l'on retrouvait 31 bureaux d'enregistrement afin d'accélérer le départ des athlètes et de leur entourage.

Au cours des mois précédent les Olympiques, le gouvernement avait été critiqué pour avoir été incapable de fournir assez de personnel aux centres d'immigration, causant ainsi de longs retards.

Cependant, certains voyageurs étaient agréablement surpris lundi.

«Je ne m'attendais pas à passer si rapidement», a admis Sashi Singh, un homme d'affaires à la retraite, qui rentrait chez lui aux îles Fidji après être venu assister aux Jeux de Londres.

Le trafic automobile était aussi moins lourd qu'à l'habitude lundi — plusieurs résidents de la grande région londonienne ayant évité la capitale pendant les Jeux après une campagne afin d'encourager l'utilisation du transport en commun.

L'excentrique maire de la capitale Boris Johnson a déclaré que Londres avait confondu les sceptiques.

«Si vous me disiez que nous venons de présenter les plus grands Jeux de tous les temps en Grande-Bretagne, je dirais que vous avez raison», a déclaré Johnson aux journalistes.

Le Parc olympique, visité par plus de cinq millions de personnes au cours des 17 derniers jours, était étrangement vide lundi.

Le Stade olympique était entouré d'une barrière, les comptoirs alimentaires étaient fermés et le plus grand restaurant McDonald's au monde était vide. Des groupes de travailleurs de la construction se promenaient en petits véhicules, afin de préparer les installations pour les Jeux paralympiques, qui auront lieu du 29 août au 9 septembre.

Le Parc olympique sera fermé au public d'ici-là — et pour presque une année entière par la suite, alors que certaines installations vont être démontées tandis que d'autres seront modifiées. Il sera réouvert progressivement l'été prochain et deviendra le Parc olympique de la Reine Élizabeth.

«Pendant deux semaines, nous avons vu beaucoup de monde — tout d'un coup, c'est vide», a noté le travailleur sur le site Francis Joseph, en claquant des doigts.

Les Olympiques ont aussi été un succès au niveau de la sécurité, même si la compagnie privée G4S a été incapable de fournir suffisamment de personnel pour les Jeux. L'armée a donc envoyé 3500 militaires afin de compenser.

G4S a fait un don de 2,5 millions de livres sterling (environ 3,9 millions $ CAN) à l'armée, qui sera remis à différentes organisations caritatives.

Environ 250 personnes ont été arrêtés pendant les Jeux, mais il n'y a eu aucune frayeur majeure au niveau de la sécurité.

Carmelina Moscato, membre de l'équipe féminine canadienne de soccer ayant remporté le bronze, faisait route vers Toronto lundi.

«C'était comme être au pays des rêves. Je n'aurais pas pu demander mieux.»

À lire aussi sur le HuffPost Québec

La mode à la cérémonie de clôture des J.O de Londres
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

JO: la Grande-Bretagne sur l'Olympe du cyclisme

Baisse du tourisme en Grande-Bretagne pendant les JO, selon les ...

Grande-Bretagne : les Jeux Olympiques, 'booster' de croissance ?

JO : la cérémonie de clôture fait revivre les Spice Girls

De zéros à héros

De l'or olympique au plomb économique ?

La cérémonie de clôture des JO - EN DIRECT

Retour à la normale en Grande-Bretagne après la gloire olympique