NOUVELLES

Donald Fehr: «L'AJLNH présentera une vision alternative de la LNH»

13/08/2012 04:25 EDT | Actualisé 13/10/2012 05:12 EDT

TORONTO - L'Association des joueurs de la LNH vise le grand coup.

Confronté à une proposition initiale de la LNH sans grand intérêt pour ses membres, le directeur exécutif de l'AJLNH, Donald Fehr, fait comme si cette offre n'avait jamais été déposée. Au lieu de passer en revue tous les points proposés par la ligue, le syndicat a décidé de réinventer le système économique de la LNH dans la proposition qu'il compte présenter mardi.

«Ce que nous allons faire, c'est de présenter une vision alternative de ce que nous devrions faire à compter de maintenant, a déclaré Fehr lundi. C'est la meilleure façon dont je peux l'expliquer.»

Il s'agit d'une décision osée à l'approche de la date butoir du 15 septembre prochain et de la menace de lock-out de Gary Bettman.

L'offre de la LNH comprend une baisse de la part des revenus accordés aux joueurs et de nouvelles restictions contractuelles, entre autres choses. Aucune des propositions de la ligue n'a paru intéressante aux yeux du syndicat. Une source a même indiqué que l'AJLNH croit que cette offre a été déposée pour «choquer et provoquer» plutôt que de donner le coup d'envoi à des négociations constructives.

Malgré cela, le syndicat des joueurs l'a étudiée au cours du dernier mois avant de décider qu'il ne pouvait pas vraiment y aller d'une contre-offre. Fehr proposera plutôt une «approche différente» — une approche qui comprendra sûrement une plus large part de revenus partagés et une plus grande souplesse au niveau du plafond salarial.

«C'est la vision de joueurs», a expliqué Fehr.

Qu'en est-il des propriétaires?

Selon ce qu'on a pu voir dans la proposition initiale, le plus gros changement qu'ils veulent apporter au nouveau contrat de travail est une diminution des sommes alloués aux joueurs. Le commissaire Bettman l'a admis la semaine dernière, sans toutefois dévoiler son jeu.

Les négociations sont entamées depuis sept semaines, mais il ne sait toujours pas ce que les joueurs ont en tête.

«Je suis intéressé, très intéressé, a dit Bettman au sujet de la proposition à venir. Nous allons attendre et voir ce qu'elle comportera. Je ne tenterai pas de spéculer sur son contenu: j'en ai aucune idée.»

Le temps commence à manquer avec l'entente actuelle qui vient à échéance le 15 septembre prochain. Bettman a rendu cette date encore plus importante en déclarant la semaine dernière qu'il y aurait un lock-out s'il n'y avait pas de nouvelle entente.

Cette remarque a déplu à plusieurs joueurs. Fehr a aussi été offusqué.

«Le ton des négociations, dans un sens, est quelque peu différent compte tenu de cette donnée et de la façon dont elle a été annoncée», a-t-il indiqué.

Les joueurs tenteront de porter un grand coup avec leur proposition de mardi. Pas moins de 25 membres du syndicat des joueurs devraient être sur place pour cette session, dont Alexander Ovechkin. Les détails-clés de cette proposition devraient également être rendus public.

Pendant son passage à la tête de l'Association des joueurs du Baseball majeur, Fehr a toujours été un coriace opposant au plafond salarial. Plusieurs croient qu'il cherchera à diminuer l'impact de celui que la LNH a imposé à la suite du conflit de 2004-05.

L'une des façons d'assouplir un plafond salarial est une taxe de luxe imposée aux équipes qui dépensent plus qu'un montant déterminé au préalable. Quand on lui a demandé s'il était ouvert à une telle mesure, Bettman a refusé de commenter, ajoutant qu'il ne comptait pas négocier sur la place publique.

PLUS:pc