NOUVELLES

Baisse du tourisme en Grande-Bretagne pendant les JO, selon les professionnels

13/08/2012 08:28 EDT | Actualisé 13/10/2012 05:12 EDT

LONDRES (Sipa) — La fièvre olympique n'a pas eu pour l'heure toutes les retombées financières espérées côté tourisme en Grande-Bretagne, selon une étude préliminaire dévoilée lundi par UKinbound, l'association des tour-opérateurs britanniques.

Cette enquête menée auprès de plus de 250 tour-opérateurs, hôteliers et sites touristiques montre que ce recul du nombre de touristes a touché tout le pays, pas seulement Londres, note UKinbound. Ainsi, 88% des entreprises contactées ont fait état d'une baisse de leur chiffre d'affaires par rapport à la même période l'an passé.

"Nous savions que les Jeux auraient un impact négatif sur le nombre de visiteurs internationaux à Londres, mais l'impact sur le reste du Royaume-Uni, combiné avec des visiteurs locaux qui ne sont pas venus, est très décevant", a noté Rita Beckwith, directrice générale de City Cruises, une compagnie organisant des promenades en bateau sur la Tamise et membre de UKinbound.

Pour l'heure, le secteur est encore en train de recenser le nombre total de touristes qui sont venus à Londres cet été. La capitale britannique accueille d'ordinaire environ 1,5 million de touristes en août. Les chiffres définitifs sont attendus pour septembre.

Les professionnels évaluent à 300.000 le nombre de visiteurs internationaux aux JO de Londres, incluant les athlètes, les officiels et les touristes. Pour l'essentiel, ce sont des spectateurs britanniques qui ont composé le public dans les stades.

Certains commerçants se sont par ailleurs plaints de ce que les touristes venus aux JO de Londres n'aient pas dépensé autant d'argent que les touristes "classiques" les années précédentes.

"Les gens venus aux Jeux n'ont pas fait beaucoup de tourisme, de shopping ou de sorties au restaurant", a déploré Miles Quest, porte-parole de la British Hospitality Association (BHA), le syndicat professionnel regroupant la majorité des groupes hôteliers et de restauration britannique. Il a précisé que le taux d'occupation dans les hôtels londoniens avait été d'environ 80%, soit un taux normal pour un mois d'août.

Visa, la seule carte de crédit acceptée sur les sites olympiques, a toutefois signalé que les visiteurs étrangers avaient dépensé plus de 450 millions de livres (572 millions d'euros) au cours de la première semaine des Jeux, en hausse de 8% par rapport à la même période en 2011. Par ailleurs, environ 12,7 millions de livres (16 millions d'euros) ont été dépensés par carte Visa dans les restaurants londoniens la semaine dernière, soit près de 20% de mieux que l'an passé.

mw/AP-v0236

PLUS:pc