NOUVELLES

Yémen: les ravisseurs d'un Saoudien réclament une rançon de 20 M USD

12/08/2012 02:28 EDT | Actualisé 11/10/2012 05:12 EDT

La libération attendue d'un diplomate saoudien, enlevé il y a près de quatre mois au Yémen par Al-Qaïda, a échoué à la dernière minute, ses ravisseurs ayant doublé la rançon exigée à 20 millions de dollars, a affirmé dimanche un médiateur tribal.

La libération d'Abdallah al-Khalidi, vice-consul saoudien à Aden (sud), devait intervenir dans la nuit de samedi à dimanche mais ses ravisseurs "se sont rétractés au dernier moment à cause du montant de la rançon", a déclaré à l'AFP le médiateur qui a requis l'anonymat.

"Ce revirement de dernière minute fait suite à des divergences entre les membres d'Al-Qaïda sur le montant réclamé pour la libération du diplomate", a ajouté la même source.

"Le montant convenu était de 10 millions de dollars. Mais au dernier moment, ils ont doublé la mise en portant la rançon à 20 millions de dollars", a-t-il affirmé.

Selon lui, l'otage avait été amené dans la nuit dans la province d'Abyane (sud) où il devait être libéré, pour être ensuite reconduit vers la province voisine de Chabwa, où ses ravisseurs le détiennent depuis son enlèvement le 28 mars.

str/tm/sb

PLUS:afp