NOUVELLES

Les États-Unis terminent au premier rang du classement des médailles

12/08/2012 02:01 EDT | Actualisé 12/10/2012 05:12 EDT

LONDRES - Salut Londres, et merci! À vous le tour, Rio de Janeiro!

Le transfert du drapeau olympique des mains du maire de Londres à celles de son homologue brésilien en vue des Jeux de 2016 a été effectué dimanche soir pendant les cérémonies de clôture. Mais auparavant, il restait certains détails à régler, soit la lutte pour 15 médailles d'or, qui aura permis de consacrer la suprématie des États-Unis aux Jeux de Londres.

Après une bataille serrée avec la Chine pendant la première semaine des Jeux, les athlètes américains se sont détachés au cours des sept jours suivants et ils ont terminé les Jeux avec une récolte totale de 104 médailles, 17 de plus que les Chinois. Les États-Unis ont également dominé pour le nombre de médailles d'or avec 46, huit de plus que la Chine.

Le Royaume-Uni a terminé au troisième échelon avec 29 médailles d'or, cinq de plus que la Russie, mais les Russes ont facilement devancé les Britanniques au chapitre du total des médailles, avec 82 comparativement à 65 pour les athlètes du pays hôte.

La première des 15 médailles d'or à l'enjeu dimanche s'est débattue dans les rues de Londres et les marathoniens, ces chanceux, ont pu voir la capitale britannique sous son meilleur jour. Sous un ciel ensoleillé — pour une cinquième journée d'affilée — les participants à la course de 42 km ont pris le départ de l'avenue The Mall, près du Palais de Buckingham, et ont emprunté un tracé le long de la Tamise, qui leur a permis de voir de près la Tour de Londres et Big Ben.

Et à l'issue de cette longue et éreintante balade touristique, l'Ougandais Stephen Kiprotich a été décoré de l'or grâce à un chrono de 2h08:01. Le Kenyan Abel Kirui a terminé au deuxième rang, 26 secondes derrière le vainqueur, tandis que Wilson Kipsang, également du Kenya, se classait troisième.

Trop forts, les Américains

En basketball masculin, l'Espagne a talonné ses fameux adversaires des États-Unis pendant la majeure partie du match, mais le Dream Team, cuvée 2012, a raflé l'or grâce à une victoire de 107-100.

Après avoir accusé un déficit de huit points à l'issue du premier quart, les Espagnols ont réduit l'écart à un seul point à la demie et tiraient de l'arrière 84-83 avec un quart à jouer. Kevin Durant a mené l'attaque des États-Unis avec une récolte de 30 points, tandis que Pau Gasol a été le meilleur du clan espagnol, avec 24 points.

Dans le match pour la médaille de bronze, la Russie a vaincu l'Argentine 81-77.

La Russie a ajouté deux médailles d'or dimanche, dont l'une fort spectaculaire en volleyball masculin. Après avoir perdu les deux premières manches, les Russes ont renversé le Brésil 19-25, 20-25, 29-27, 25-22, 15-9. Les Russes ont notamment résisté à deux points de match. Dans le duel pour la médaille de bronze, l'Italie a battu la Bulgarie en quatre manches.

La Russie a par ailleurs mérité une quatrième médaille d'or consécutive au concours des ensembles de gymnastique rythmique, devançant le Bélarus et l'Italie.

En handball masculin, la France a remporté l'or pour les deuxièmes Jeux consécutifs, grâce à une victoire acquise à l'arrachée, 22-21 contre la Suède. La Croatie a récolté le bronze après avoir dominé la Hongrie 33-26.

En water-polo masculin, la Croatie a battu l'Italie 8-6 en grande finale, tandis que la Serbie est venue de l'arrière pour vaincre le Monténégro 12-11 dans le duel pour la médaille de bronze.

En boxe olympique, les supporters britanniques ont connu un moment d'allégresse lorsque Anthony Joshua, chez les super-lourds (plus de 91 kg), a été déclaré vainqueur de son combat contre l'Italien Roberto Cammarelle au départage des points, après que les trois rounds réglementaires se soient soldés par un score nul de 18-18.

Cette médaille d'or britannique a été accompagnée d'une d'argent, celle de Freddie Evans, chez les mi-moyens (-69 kg), qui s'est incliné 17-9 aux mains de Serik Sapiyev, du Kazakhstan.

Dans les trois autres finales disputées en boxe, le Cubain Robeisy Ramirez Carrazana (poids mouche, moins de 52 kg), l'Ukrainien Vasyl Lomachenko (poids léger, moins de 60 kg) et le Russe Egor Mekhontsev (poids mi-lourd, moins de 81 kg), ont remporté l'or, ce dernier au départage des points.

En lutte libre, le Japonais Tatsuhiro Yonemitsu, chez les moins de 66 kg, et l'Américain Jacob Varner, chez les moins de 96 kg, ont remporté les deux dernières médailles d'or du tournoi olympique. Yonemitsu a vaincu l'Indien Sushil Kumar, 1-0, 3-1, tandis que Varner l'a emporté aux dépens de l'Ukrainien Valerii Andriitsev, 1-0, 1-0.

À Hadleigh, à l'est de Londres, le Tchèque Jaroslav Kulhavy, champion du monde en titre, a ajouté l'or olympique à l'épreuve du vélo de montagne, dimanche matin. Kulhavy a tiré profit d'une dernière pente ascendante abrupte, sur un circuit très technique, pour doubler le Suisse Nino Schurter à la ligne d'arrivée. L'Italien Marco Aurelio Fontana a mérité le bronze.

La toute dernière médaille d'or des Jeux de Londres a été décernée à Laura Asadauskaite, de la Lituanie, au pentathlon moderne. La Britannique Samantha Murray a mis la main sur l'argent, doublant la Brésilienne Yane Marques, qui partageait le premier rang avec Asadauskaite avec une épreuve à disputer.

PLUS:pc