NOUVELLES

JO-2012 - La médaille d'or de Kiprotich au marathon met Kampala en liesse

12/08/2012 02:57 EDT | Actualisé 12/10/2012 05:12 EDT

La médaille d'or surprise de l'Ougandais Stephen Kiprotich au marathon des JO-2012 a provoqué dimanche des scènes de liesse à Kampala, capitale de ce pays d'Afrique de l'Est peu habitué aux honneurs olympiques.

Agglutinés autour de postes de télévision, les Ougandais ont célébré la victoire inattendue de leur compatriote qui a bouclé les 42,195 km du marathon, dernière épreuve d'athlétisme de la quinzaine, en 2 h 08 min 01 sec.

La médaille d'or de Kiprotich est seulement la seconde de l'histoire du sport ougandais, quarante ans après le sacre de John Akii-Bua sur 400 m haies en 1972.

"C'est un grand jour pour nous, Ougandais et pour notre pays", a déclaré à l'AFP, Ahamed Lubwama, patron d'un restaurant à Kabalagala, une banlieue de la capitale Kampala. "C'est une surprise pour les Ougandais d'avoir l'or après tant d'années - c'est un miracle pour nous", a ajouté le restaurateur.

Le final de l'épreuve durant lequel Kiprotich est revenu de loin pour placer une incroyable accélération et dépasser les favoris kenyans Abel Kirui et Wilson Kipsang, a fait exploser de joie les Ougandais massés à l'extérieur des bars, dans les ruelles poussiéreuses de la capitale et de ses faubourgs.

"Les gens étaient si nombreux et ils ont tellement pris de plaisir à l'encourager", s'est réjoui David Abola, un barman.

"Les gens étaient dans la rue et d'autres grimpaient sur des bâtiments pour essayer de voir, a-t-il ajouté. L'événement a uni beaucoup de gens...personne ne s'y attendait mais c'était vraiment merveilleux de voir un des nôtres prendre la médaille d'or".

Handicapés par le manque d'argent et d'infrastructures, les athlètes ougandais souffrent habituellement de la comparaison avec leurs homologues kenyans ou éthiopiens habitués à glaner des titres.

Kiprotich lui-même, a dû s'exiler dans la région d'Eldoret située dans la vallée du grand rift au Kenya pour s'entraîner et passe le plus clair de son temps hors de l'Ouganda.

del/grd/jfm

PLUS:afp