NOUVELLES

JO-2012 - Bilan: les Jeux de Londres en 10 images

12/08/2012 10:27 EDT | Actualisé 12/10/2012 05:12 EDT

Les Jeux de Londres en 10 images fortes, de la Reine Elizabeth II accompagnée par l'agent 007 au Sud-Africain Oscar Pistorius, le premier athlète paralympique à participer aux JO:

27 juillet : à l'invitation de l'agent 007, l'espion le plus célèbre de la planète, Elizabeth II, impeccable à 86 ans dans sa robe de soirée saumon, saute sur le Stade olympique: c'est la mise en scène, pleine d'humour "british", du moment de bravoure de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Londres, un petit film où la souveraine fait l'actrice pour la première fois, aux côtés de Daniel Craig, alias James Bond. Elle n'y lance qu'une seule réplique, "Good evening Mr Bond", quand 007 se présente à Buckingham Palace pour l'escorter en hélicoptère jusqu'à la cérémonie d'ouverture, avant qu'une reine fictive ne se lance au-dessus du parc olympique avec un parachute aux couleurs de l'Union Jack.

30 juillet : la vasque olympique, allumée deux jours plus tôt lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux, est surprise éteinte, au coeur du stade olympique. Les organisateurs des Jeux se justifient en expliquant que la flamme est conservée dans une lanterne, le temps que la vasque soit déplacée à sa place définitive dans le stade. Traditionnellement, la vasque, symbole des JO, brûle durant toute la durée des Jeux.

3 août : la très modeste judokate Wodjan Ali Seraj Abdulrahim Shaherkani entre dans l'histoire olympique en devenant la première Saoudienne à participer à une épreuve. Et elle arrive sur le tatami la tête couverte d'un bonnet de bain, après d'intenses négociations entre sa famille, la délégation saoudienne, le CIO et la Fédération internationale. La jeune fille, âgée de seulement 16 ans, ne reste que 1 minute et 22 secondes sur le tatami, avant de se faire battre par la Portoricaine Melissa Mojica.

4 août : il est 10h35 à Londres (09h35 GMT), et le Sud-Africain Oscar Pistorius prend le départ de sa série du 400 m. En faisant cela, il écrit une page d'histoire des Jeux en devenant le premier double amputé de l'histoire à participer aux jeux Olympiques, juché sur ses +lames+ en carbone. "Blade Runner", amputé des deux jambes alors qu'il n'avait que 11 mois à la suite d'une malformation congénitale, avait remporté les épreuves du 100 m, du 200 m et du 400 m lors des jeux Paralympiques de Pékin. Il atteindra les demi-finales du 400 m, et la finale du relais 4x400 m.

4 août : le favori du 10.000 m est Kenenisa Bekele, médaille d'or sur la distance aux Jeux d'Athènes (2004) et de Pékin (2008). Mais le vainqueur est un autre homme des hauts plateaux, Mo Farah, né en Somalie mais élevé en Angleterre alors que son pays était ravagé par la guerre civile. Sur la piste, il est rapidement rejoint par sa fille, puis sa femme, visiblement enceinte. Et les trois posent longuement pour les photographes, avec un énorme drapeau britannique.

4 août : Michael Phelps décroche sa 22e médaille olympique, la 18e en or, en remportant avec ses partenaires le relais 4x100 4 nages. Le nageur de Baltimore devient ainsi le sportif le plus médaillé de l'histoire olympique en dépassant la gymnaste soviétique Larissa Latynina et ses 18 médailles de 1956 à 1964. Un record qui datait de 48 ans. Lors de la cérémonie de remise des médailles, il se voit décerner un trophée spécial de la Fédération internationale pour son exploit.

5 août: le Kenyan Ezekiel Kemboi, double champion du monde, remporte la médaille d'or du 3000 m steeple devant le Français Mahiedine Mekhissi. Aussitôt la ligne d'arrivée franchie, les deux hommes échangent leurs maillots et le Kényan saute de joie dans les bras de son adversaire malheureux. Puis il enfile le maillot français et part faire son tour d'honneur, sous les plis d'un drapeau kényan.

9 août: 1,64 m, 50 kg, au premier abord, Nicola Adams n'a pas l'air très effrayante. Mais attention, la Britannique a une droite d'enfer qui lui a permis de devenir la toute première championne olympique de boxe au féminin, dans la catégorie des poids mouche. Un des derniers bastions masculins est tombé pour de bon cet été dans la capitale britannique, où le Noble art s'est ouvert pour la première fois aux femmes, gants aux poings, plus d'un siècle après les messieurs.

10 août: l'Ethiopienne Meseret Defar franchit en tête la ligne d'arrivée du 5.000 m, devant une Kényane et Tirunesh Dibaba, sa compatriote, la grande favorite de l'épreuve. Aussitôt la jeune femme de 28 ans sort de son maillot un bout de tissu avec la reproduction d'une image religieuse, une vierge à l'enfant, qu'elle pose sur son visage puis qu'elle brandit devant les photographes, aux yeux du monde.

11 août : Usain Bolt, l'homme le plus rapide de la planète, est le dernier relayeur du 4x100 m jamaïcain et il décroche une nouvelle médaille d'or, la 6e, assortie d'un record du monde. Il est le premier homme à remporter les trois épreuves reines du sprint (100, 200 et 4x100 m) lors de deux Jeux d'affilée. Un double-triple qu'il célèbre comme d'habitude avec son geste fétiche, l'archer qui lance une flèche vers le ciel.

ol/pga/jmt

PLUS:afp