NOUVELLES

En campagne, Romney et Ryan promettent le "grand retour" des Etats-Unis

12/08/2012 12:27 EDT | Actualisé 12/10/2012 05:12 EDT

Le candidat républicain à la présidentielle américaine Mitt Romney et son colistier Paul Ryan ont voulu donner un nouvel élan à leur campagne dimanche en Caroline du Nord (sud-est), promettant "le grand retour" des Etats-Unis s'ils étaient élus le 6 novembre.

"J'ai de bonnes nouvelles pour vous. C'est que ce pays va faire son grand retour", a lancé Mitt Romney devant une foule enthousiaste lors d'une étape à Mooresville, pour une réunion publique organisée dans un complexe d'entraînement de course automobile.

Le candidat et son colistier --dont la désignation aux côtés de Mitt Romney a été annoncée samedi-- promettent de redresser l'économie américaine et de restaurer la puissance du pays.

Pour M. Romney, avec le président Barack Obama les Etats-Unis deviennent "de plus en plus comme l'Europe", avec "un chômage chronique important, une faible croissance des salaires et un désastre budgétaire au coin de la rue".

"Je ne veux pas que ce soit comme l'Europe, je veux que ce soit l'Amérique", a ajouté M. Romney, qui a déjà raillé le Vieux Continent à plusieurs reprises depuis son entrée en campagne.

"Le contraste ne pourrait être plus évident", a lancé Paul Ryan devant 1.700 personnes environ, alors que 4.000 autres sympathisants écoutaient son discours à l'extérieur du bâtiment: "Nous pouvons poursuivre sur la voie sur laquelle nous sommes -- et rester une nation endettée, pleine de doutes, désespérée, où le chômage est élevé (...)-- ou alors nous pouvons changer tout cela et remettre ce pays sur la bonne voie".

M. Ryan, un influent membre de la Chambre des représentants originaire du Wisconsin (nord), représente une frange conservatrice du parti républicain et défend un programme fait de coupes dans les budgets sociaux et de strict contrôle budgétaire, ce qui lui attire les foudres des démocrates depuis sa désignation.

S'adressant à la foule à la sortie du bus de campagne républicain, il avait auparavant dépeint Mitt Romney comme "un homme avec des valeurs familiales, avec des principes, un homme moral, avec une vision pour ce pays et l'expérience nécessaire pour mettre en pratique cette vision et ranimer le rêve américain".

Après la Caroline du Nord, les deux hommes doivent se rendre dimanche dans le Wisconsin --l'Etat de Paul Ryan-- avant de se séparer, Mitt Romney se rendant ensuite seul en Floride et en Ohio, deux des Etats-clés de la présidentielle.

Paul Ryan est le concepteur d'un plan qui prévoit de tailler dans l'assurance-maladie Medicare réservée aux retraités. Un membre de la campagne Romney, Kevin Madden, a réfuté le fait que l'absence de M. Ryan en Floride soit liée à la peur d'un mauvais accueil, nombre de personnes âgées résidant dans cet Etat du sud-est.

Mitt Romney "va parler de toutes les questions qui importent aux gens de Floride. Paul Ryan ira en Floride pendant cette campagne et fera de même", a-t-il assuré.

mlm/mdm/mra

PLUS:afp