NOUVELLES

Championnat PGA - 3e tour: McIlroy nouveau leader, Woods limite les dégâts

12/08/2012 12:09 EDT | Actualisé 12/10/2012 05:12 EDT

Le Nord-Irlandais Rory McIlroy, auteur d'une belle carte de 67 au 3e tour interrompu par des orages samedi et terminé dimanche matin, a pris avec autorité la tête du Championnat PGA, dernière levée du Grand Chelem de l'année, Tiger Woods limitant un peu les dégâts.

Avec un total de 209, soit sept coups sous le par, McIlroy, N.3 mondial, est bien placé pour ajouter un second trophée majeur à son palmarès après avoir enlevé avec brio, et à la Tiger Woods (8 coups d'avance sur son dauphin), l'US Open 2011.

"Je pense que j'ai joué dans la continuité de ce que j'avais fait hier après-midi. Quand j'ai réussi mon putt au 15e trou, cela m'a fait plaisir, tout en me permettant de poursuivre mon chemin", a commenté le Nord-Irlandais en faisant référence à l'un de ses sept birdies (contre deux bogeys).

A l'attaque du dernier tour, McIlroy comptait trois coups d'avance sur le Suédois Carl Pettersson, coleader vendredi avec le Fidjien Vijay Singh et Tiger Woods.

Mais il devrait oublier définitivement sa désillusion du Masters 2011 au moment de conclure. A Augusta National, le Nord-Irlandais alors âgé de 21 ans, qui menait depuis jeudi, attaquait le 10e trou avec quatre coups d'avance sur son suivant immédiat. Mais il craquait complètement pour rendre, au bord des larmes, une carte indigne de son talent: 80!

En cas de faux pas du leader, Carl Pettersson, seul en tête jeudi, pourrait en profiter, à moins que l'Australien Adam Scott, deuxième à l'Open britannique derrière le revenant sud-africain Ernie Els, ne parvienne à capitaliser ses bons résultats pour enlever un "majeur".

Enfin, Tiger Woods, à la recherche d'un 15e trophée en Grand Chelem et en disette depuis son succès à l'US Open 2008, n'a pas encore complètement abdiqué, même s'il semble lui manquer, à 36 ans, l'instinct de tueur qui faisait sa renommée dans les années 2000. Mais il peut s'inspirer de l'exemple d'Els, vainqueur à 42 ans du "British" en juillet, dix ans après sa dernière victoire.

Singh, victorieux de trois grands tournois (Championnat PGA en 1998 et 2004, et Masters 2000), voudrait lui aussi renouer avec un succès majeur à 49 ans!

gph/oh/sk/bvo

PLUS:afp