NOUVELLES

Cameron charge Seb Coe de l'"après-jeux" et appelle à prolonger l'élan

12/08/2012 10:31 EDT | Actualisé 12/10/2012 05:12 EDT

Le Premier ministre britannique David Cameron a chargé dimanche Sebastian Coe, président du comité d'organisation des JO de Londres d'assurer le suivi de "l'après jeux", formant le voeu que l'esprit des JO ne dure "pas seulement le temps d'un été mais pour de bon".

Lors d'une conférence de presse dimanche, David Cameron a estimé que les JO avaient été l'occasion de "montrer le meilleur dont le pays est capable". "Nous sommes sûrs de ce que nous sommes, et fiers de nous-mêmes", a-t-il ajouté, formant le voeu que cette confiance retrouvée "ne dure pas seulement le temps d'un été mais pour de bon".

Le Premier ministre s'est émerveillé que "des petites Iles de 60 millions d'habitants aient pris la troisième place (dans le palmarès des médailles) derrière des pays plus de cinq et dix fois plus grands". "L'Angleterre, l'Ecosse, le Pays-de-Galles et l'Irlande du Nord se sont drapés dans un même drapeau", a-t-il souligné.

Alors que le Royaume-Uni est en récession, David Cameron a chargé Sebastian Coe, 55 ans, quadruple médaillé olympique d'athlétisme, d'assurer que les retombées attendues des JO se matérialisent, tant sur le plan économique que sportif et social.

Lord Coe, nommé "ambassadeur pour l'héritage des jeux", doit conseiller le Premier ministre sur les moyens de drainer les 13 milliards de livres espérés par David Cameron sur 4 ans.

"Seb Coe a brillamment contribué à faire un succès des meilleurs Jeux qui se sont jamais déroulés", a indiqué David Cameron, ajoutant "maintenant, je veux qu'il aide à assurer le meilleur héritage des Jeux."

L'ancien sportif devra notamment capitaliser sur le succès des JO en terme économique, en attirant les entreprises et les investissements dans une période économique particulièrement difficile: le Royaume-Uni a accusé un nouveau recul de son Produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre, à -0,7%.

Londres s'est fixé des objectifs ambitieux pour l'après-Jeux, promettant de régénérer l'est londonien défavorisé et de stimuler l'économie et la pratique sportive.

Le Premier ministre a annoncé dimanche que le financement des sports d'élite serait assuré jusqu'aux jeux de Rio en 2016, en bonne partie grâce à l'argent de la loterie nationale.

Il a aussi promis d'introduire les sports de compétition dans le cursus scolaire, tentant d'étouffer une polémique née de déclarations la semaine dernière, où il avait ironisé sur les écoles qui remplissent leurs deux heures de sport hebdomadaires avec "de la danse indienne".

Il a dû se défendre de prendre des vacances à l'étranger (à partir de lundi), soulignant que "les hommes politiques sont des êtres humains qui ont besoin de vacances" et assurant qu'il serait "là pour l'ouverture des Jeux paralympiques" le 29 août.

mpf/sg

PLUS:afp