NOUVELLES

Yémen: deux soldats tués dans une embuscade, un insurgé d'Al-Qaïda abattu

11/08/2012 04:30 EDT | Actualisé 10/10/2012 05:12 EDT

Des supplétifs de l'armée yéménite ont affirmé samedi avoir abattu un insurgé d'Al-Qaïda dans le sud du Yemen alors que dans l'est du pays deux soldats ont été tués dans une embuscade.

L'embuscade qui a également fait trois blessés parmi les soldats s'est produite vendredi soir dans le désert du Hadramout (est), a indiqué à l'AFP un responsable local.

Les militaires circulaient sur une route reliant le Hadramout à la province voisine de Mareb lorsque leur véhicule a été la cible de tireurs embusqués, a ajouté le responsable, indiquant que les assaillants avaient réussi à s'enfuir.

Dans le sud du pays, "un membre d'Al-Qaïda a été tué vendredi alors qu'il tentait de s'échapper d'une prison contrôlée par les comités de résistance populaire", des supplétifs de l'armée, a affirmé une source au sein de ces comités qui recrutent leurs membres dans les tribus fortement armées.

Les supplétifs ont en outre découvert, lors d'une perquisition vendredi dans une maison, une fabrique d'explosifs et de bombes artisanales aménagée par des combattants présumés d'Al-Qaïda à Jaar, selon la même source qui a fait état de la saisie notamment de ceintures d'explosifs.

Le chef d'Al-Qaïda à Zinjibar, chef-lieu de la province d'Abyane, dont dépend Jaar, a réussi à s'enfuir lors de la perquisition, a indiqué la même source qui a identifié l'homme comme étant "Jalal Belaïdi, alias Abou Hamza".

Jaar, Zinjibar et d'autres localités de la province d'Abyane ont été sous le contrôle d'Al-Qaïda pendant un an avant d'être reprises à la mi-juin par l'armée et ses supplétifs, au terme d'un mois d'offensive.

Al-Qaïda avait profité de l'affaiblissement du pouvoir central, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh en 2011, pour renforcer son emprise dans l'est et le sud du Yémen.

str/tm/sb

PLUS:afp