NOUVELLES

Van Koeverden rend hommage aux carrières de Hughes, Despatie et Whitfield

11/08/2012 11:34 EDT | Actualisé 11/10/2012 05:12 EDT

LONDRES - Ils ont porté sur leurs épaules les ambitions du Canada pendant plusieurs éditions des Jeux olympiques. Pour certains d'entre eux, les Jeux de Londres ont constitué leur chant du cygne.

Le triathlonien Simon Whitfield, la cycliste et patineuse de vitesse Clara Hughes, le plongeur Alexandre Despatie et le pagayeur Adam van Koeverden figuraient parmi les têtes d'affiche de l'équipe canadienne à ces jeux.

Ils sont connus des Canadiens en raison de la longévité de leur carrière, de leurs performances passées et présentes et de la notoriété qu'ils ont acquis au fil des ans.

Hughes a pris part à six Jeux olympiques, d'hiver et d'été. Whitfield et Despatie en ont disputé quatre, alors que van Koeverden complète ses troisièmes.

Ce sont des amis, si l'on en juge par la façon dont ils parlent les uns des autres et par leurs commentaires sur Twitter.

«Je suis simplement content de figurer parmi ce groupe d'athlètes, a mentionné Whitfield. Vous côtoyez Alex et Clara et les autres, c'est un formidable groupe d'athlètes.»

Il s'agit des derniers Jeux olympiques pour Hughes, âgée de 39 ans, Whitfield, 37 ans, et Despatie, 27 ans. Ils totalisent à eux trois 10 médailles olympiques, dont deux d'or. Aucun n'a été en mesure de couronner sa carrière olympique par la conquête d'une dernière médaille à Londres.

On pourrait tout aussi bien inclure le nageur Brent Hayden dans ce groupe, bien que la situation est quelque peu différente pour l'athlète de 28 ans. Le Britanno-Colombien a décroché sa première médaille olympique à ses troisièmes et derniers jeux, gagnant une médaille de bronze au 100 mètres libre.

«Brent Hayden, c'est un géant, a dit Whitfield. Un chic type.»

Van Koeverden a 30 ans et c'est jeune en kayak. Celui qui l'a vaincu pour l'or au 1000 mètres avait 36 ans.

Détenteur de quatre médailles jusqu'ici, van Koeverden continuerait d'être la figure de proue de l'équipe olympique canadienne s'il devait choisir de poursuivre jusqu'aux Jeux de Rio de Janeiro en 2016.

Van Koeverden a versé une larme en parlant de la course de Whitfield à Londres, qui a pris fin abruptement à la suite d'une chute au début de la portion en vélo du triathlon. Van Koeverden a voulu avoir le nom de Whitfield sur son kayak en vue de sa finale au lendemain du triathlon messieurs.

«Je n'avais pas un stylo-feutre, alors je l'ai écrit avec mon doigt sur le pont, a confié van Koeverden. Et je me suis dit, 'c'est pour l'héritage de Whitfield.'»

Whitfield est d'avis que l'avenir du triathlon canadien est entre bonnes mains avec sa coéquipière Paula Findlay, qui a terminé dernière après avoir dû composer avec une blessure à la hanche qui l'a incommodée pendant plus d'un an.

Après deux médailles de bronze en cyclisme et quatre autres en patinage de vitesse, Hughes a mis fin à son aventure olympique en terminant cinquième du contre-la-montre. La cycliste de Glen Sutton a compétitionné en dépit d'une légère fracture d'une vertèbre, qu'elle s'est infligée à l'entraînement ce printemps.

«Ça n'a pas d'importance pour moi qu'elle ait terminé cinquième, a noté van Koeverden. Peu importe, elle est la meilleure à mes yeux. J'ai beaucoup appris d'elle.»

Lorsque Whitfield a demandé à Hughes comment elle se sentait à la suite de son résultat à sa dernière course olympique, il a été inspiré par sa réponse.

«Elle a dit et ce sont ses mots: 'J'ai vécu les Jeux olympiques. J'ai tout donné. Je suis heureuse.' Comme Clara sait toujours le faire, elle parvient exactement à exprimer ce que je pensais», a dit Whitfield.

Despatie envisage de participer aux championnats du monde à Barcelone l'année prochaine, mais le plongeon est un sport très exigeant pour le corps.

Le Lavallois a littéralement grandi sous les yeux des Canadiens, commençant sa carrière sur la scène internationale à l'âge de 13 ans aux Jeux du Commonwealth de Kuala Lumpur. Il est devenu le premier plongeur canadien à gagner des médailles olympiques, l'argent en 2004 et 2008.

Whitfield et Despatie ont échangé des gazouillis après leur épreuve respective au début de cette semaine. Despatie a mentionné que c'était «un honneur et un privilège d'avoir été un olympien avec toi.»

La préparation de Despatie pour les Jeux de Londres a été grandement perturbée quand il s'est blessé à la tête pendant un entraînement. Parfaitement bilingue et envisageant une carrière d'acteur, la notoriété de Despatie dépasse les limites du Québec.

«Alex est l'un de mes meilleurs copains, un gars incroyable», a dit van Koeverden.

PLUS:pc