NOUVELLES

Un ciel couvert rend plus difficile l'observation des perséides cette année

11/08/2012 11:37 EDT | Actualisé 11/10/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Si le temps le permet, il sera possible de voir une pluie d'étoiles filantes dans la nuit de samedi à dimanche, alors que la période de perséides atteindra son pic d'activité.

Le meilleur moment pour observer le ciel sera juste avant l'aube, tôt dimanche matin.

Sébastien Giguère, coordonateur scientifique et responsable de l'éducation à l'Astrolab du Mont-Mégantic, dit qu'une pluie de perséides peut engendrer jusqu'à 100 étoiles filantes de l'heure, alors qu'en période normale, cette moyenne est d'environ cinq étoiles filantes de l'heure.

Ce phénomène se produit à la mi-août de chaque année, alors que la Terre croise les débris lumineux engendrés par la rotation de la comète Swift-Tuttle autour du soleil.

D'après M. Giguère, il vaut mieux s'éloigner des grandes villes et de la pollution lumineuse qu'elles engendrent si l'on veut voir un maximum d'étoiles filantes.

L'Astrolab organise une série d'activités jusqu'au 14 août pour permettre aux astronomes en herbe d'observer et de mieux comprendre les perséides.

Environnement Canada prévoit toutefois un ciel couvert dans la nuit de samedi à dimanche, et ce, partout au Québec et dans l'est du pays. L'installation récente par les Américains d'un tout nouveau système d'éclairage au poste frontalier de Chartierville risque également de nuire à l'observation des perséides au Parc national du Mont-Mégantic.

PLUS:pc