NOUVELLES

Syrie: les faits marquants du jour

11/08/2012 10:50 EDT | Actualisé 11/10/2012 05:12 EDT

Voici les faits marquants samedi en Syrie où le régime a démenti la défection du vice-président Farouk al-Chareh, alors que l'armée poursuit son offensive aérienne sur Alep et sa région.

--SAMEDI 18 AOUT--

- Le régime dément la défection du vice-président Farouk al-Chareh après que des chaînes arabes, citant des rebelles, ont annoncé son départ vers la Jordanie. Un responsable jordanien dément la présence de M. Chareh dans le royaume. De son côté l'Armée syrienne libre (ASL, rebelles) affirme dans un communiqué qu'il y aurait eu une "tentative de défection" qui "s'est soldée par un échec". Abdo Houssameddine, ancien vice-ministre du Pétrole qui avait fait défection en mars, affirme que M. Chareh est "depuis un certain temps" en résidence surveillée.

- Dans la province d'Alep, Azaz est bombardée par l'aviation qui avait déjà mené un raid aérien meurtrier mercredi sur cette localité rebelle proche de la frontière avec la Turquie, faisant près de 40 morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Des quartiers de la ville d'Alep sont également bombardés, tandis que des combats éclatent dans d'autres secteurs.

- Les forces régulières pilonnent Hirak, dans la province de Deraa (sud), et le quartier de Khaldiyé, dans la ville de Homs (centre).

- Plus de 40 corps non identifiés ont été retrouvés à Damas et sa province, dont 23 dans le quartier de Qaboun (sud de la capitale), quatre dans le quartier voisin de Qadam, et 16 dans la région de Douma, rapporte l'OSDH qui réclame une enquête.

- Le nouveau médiateur des Nations unies et de la Ligue arabe en Syrie Lakhdar Brahimi déclare être peu confiant quant à ses chances de mettre fin au conflit.

- Moscou dit compter sur le fait que le nouveau médiateur s'appuie sur le plan de paix de Kofi Annan et l'accord de Genève. Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov appelle à un nouveau cessez-le-feu et se déclare hostile à une zone d'exclusion aérienne réclamée par les rebelles.

- Au Liban, trois ressortissants syriens sont enlevés par des hommes armés sur la route de l'aéroport international de Beyrouth. L'agence nationale libanaise annonce dans la soirée leur libération.

- Le chef de l'état-major des forces armées iraniennes met en garde les Occidentaux contre un renforcement d'Al-Qaïda en Syrie.

- Le général Babacar Gaye, chef de la mission d'observation de l'ONU à Damas qui est sur le départ, accuse à la fois l'armée syrienne et les rebelles de ne pas assurer la protection des civils en Syrie.

kd-md/sb

PLUS:afp