NOUVELLES

L'Impact se prépare pour dimanche en sachant qu'il doit mieux jouer à l'étranger

11/08/2012 12:54 EDT | Actualisé 11/10/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'Impact de Montréal sait quoi faire pour rester dans le portrait des éliminatoires en MLS: gagner plus souvent à l'étranger.

Sixième dans l'Est à cinq points d'une qualification, avec neuf matches à faire, le club sera en quête d'un deuxième gain seulement en terre hostile en Nouvelle-Angleterre, dimanche.

Le onze montréalais a un dossier de 1-10-1 à l'étranger, mais il arrivera à Foxborough avec trois gains à ses quatre derniers matches, tous stades confondus. L'Impact a notamment eu raison du Revolution le 18 juillet, au Stade Saputo.

«Il nous faut poursuivre notre bonne séquence, surtout contre les clubs qui ont joué moins souvent que nous, a dit le milieu de terrain Patrice Bernier. Nous sommes conscients que nous devons mieux jouer sur la route.»

La Nouvelle-Angleterre n'a pas connu la victoire à ses cinq derniers matches. L'équipe n'a marqué que deux fois pendant cette séquence, subissant trois blanchissages. Le capitaine Shalrie Joseph a par ailleurs été échangé à Chivas USA, plus tôt ce mois-ci.

«Ils traversent une période difficile et doivent trouver un nouveau leader, mais ce n'est pas ça qui nous importe, a dit l'entraîneur de l'Impact, Jesse Marsch. Nous devons nous assurer de bien commencer le match et de garder les choses serrées. Il faut jouer avec intelligence et saisir les occasions de marquer.»

Ce sera le retour de l'attaquant Marco Di Vaio, qui a été acquitté vendredi d'accusations de matches truqués, en Italie.

La participation du défenseur Alessandro Nesta est incertaine. L'Italien a une entorse au genou droit, et l'Impact joue de prudence dans ce dossier.

«Nous voulons juste faire les choses correctement, a dit Marsch. Avec la surface artificielle, nous devons évaluer la meilleure décision dans son cas pour l'instant. C'est possible qu'il joue, mais nous allons voir comment les choses vont évoluer.»

PLUS:pc