NOUVELLES

JO-2012 - McKeever, le Bolt de la course en ligne

11/08/2012 07:32 EDT | Actualisé 11/10/2012 05:12 EDT

Le kayakiste britannique Ed McKeever a dominé de la tête et des épaules la finale du 200 m, le sprint des épreuves de canoë et kayak en ligne, à la grande joie des 20.000 spectateurs du bassin olympique d'Eton Dorney tout acquis à sa cause samedi.

McKeever a bouclé les 200 m en 36 sec 246/1000, devant l'Espagnol Saul Craviotto Rivero, 2e en 36 sec 540/1000, et le Canadien Mark de Jonge, 3e en 36 sec 657/1000.

Il a offert à la Grande-Bretagne sa 26e médaille d'or des JO-2012 et à l'équipe britannique de canoë et kayak son deuxième or de la quinzaine olympique.

"Avec toute cette foule pour me soutenir, je voulais vraiment bien faire, mais avec le vent de face dans la dernière portion, j'ai vraiment souffert, d'autant que je suis le plus léger des finalistes. Je suis vraiment satisfait, pour tout dire je suis plutôt soulagé", a expliqué le nouveau champion olympique qui se prépare à devenir comptable.

Après l'élimination en demi-finale du champion du monde, le Polonais Piotr Siemionowski, il était le grand favori, d'autant qu'il a figuré sur le podium de toutes les compétitions auxquelles il a pris part depuis... 2010.

En K1 dames, la Néo-Zélandaise Lisa Carrington a offert à son pays son premier titre olympique en course en ligne. La championne du monde 2011 et N.1 mondiale a devancé l'Ukrainienne Inna Osypenko-Radomska et la Hongroise Natasa Douchev-Janics.

En C1, l'Ukrainien Yuri Cheban, champion du monde 2009 sur la distance a raflé l'or devant le Lituanien Jevgenij Shuklin et le Russe Ivan Shtyl'.

La dernière épreuve de course en ligne des JO-2012 a marqué l'avénement des Russes Yury Postrigay et Alexander Dyachenko, révélations de la saison depuis leur succès en Coupe du monde à Duisbourg (Allemagne).

Ils ont repoussé les Bélarusses Raman Piatrushenka et Vadzim Makhneu, à la 2e place, et les Britanniques Liam Heath et Jon Schofield, à la 3e alors que les double champions du monde, les Français Arnaud Hybois et Sébastien Jouve n'ont jamais été dans le coup et se sont classés 4e.

jr/jmt

PLUS:afp