NOUVELLES

JO-2012 - L'objet du jour: la médaille

11/08/2012 06:33 EDT | Actualisé 11/10/2012 05:12 EDT

Dessinées par un artiste britannique, fabriquées au Pays de Galles, avec des métaux extraits en Mongolie et aux Etats-Unis: les médailles distribuées sur les podiums de ces Jeux de Londres pendant 17 jours sont représentatives de l'universalisme des JO.

Au départ de ces récompenses, il y a du cuivre, de l'argent, et même un peu d'or. Mais en très faible quantité: pour les médailles accrochées au cou des champions olympiques, ce métal précieux ne constitue que 1,34% du poids total.

Sur les 410 grammes des médailles londoniennes, les plus lourdes de l'histoire des Jeux d'été -celles de Pékin ne pesaient que 200 gr environ-, l'or ne représente ainsi que 6 grammes.

Extraits par le géant minier anglo-australien Rio Tinto, dans ses mines de Oyu Tulgoi en Mongolie et de Kennecott dans l'Utah, dans l'Ouest des Etats-Unis, ces métaux précieux ont été transformés en des disques de 85 mm de diamètre et de 7 mm d'épaisseur.

Puis ces disques ont été acheminés au Pays-de-Galles, au sein de la manufacture royale britannique des pièces et monnaies, pour y être frappés, après une quinzaine de passages sous des presses spécifiques de 900 tonnes, puis gravés.

D'un côté, la déesse grecque de la victoire, Nikè, de l'autre le logo stylisé des Jeux de Londres devant un motif étoilé rayonnant de l'énergie des athlètes et un ruban évoquant la Tamise, selon le design voulu par l'artiste David Watkins.

Au total, ces médailles seront montées sur 302 podiums, lors de 302 cérémonies. Soit encore quinze podiums dimanche, avant que les Jeux de Londres 2012 ferment leurs portes.

C'est le pentathlon moderne, ce sport créé en 1909 par le baron Pierre de Coubertin, le fondateur des jeux Olympiques modernes, qui est traditionnellement le dernier à être primé. Via son épreuve féminine, qui devrait se terminer vers 18h20 (19h20 heures françaises).

Sports collectifs obligent, chaque joueur de chaque équipe primée recevant sa récompense, ces médailles sont en fait des milliers. Pour les jeux Olympiques et les Jeux paralympiques, il a ainsi fallu en produire 4700. Des joyaux qui ont été précieusement gardés, jusqu'à leur distribution, dans un coffre fort de la Tour de Londres, en compagnie des bijoux de la couronne britannique.

ol/ep

PLUS:afp