NOUVELLES

JO-2012 - Ici Londres, la gazette des JO

11/08/2012 01:48 EDT | Actualisé 11/10/2012 05:12 EDT

OTAGE. La Fédération internationale de lutte (FILA) aimerait convaincre l'Iran de conjuguer la lutte au féminin et se dit prête à faire des concessions pour que les Iraniennes ne soient plus otages de la tenue vestimentaire. "La lutte féminine est autorisée dans tous les pays sauf en Iran. Je ne sais pas qui peut convaincre les politiciens du pays mais je suis disposé à en discuter avec la fédération iranienne", a déclaré le président de la Fila, Raphael Martinetti, prêt à autoriser les Iraniennes à porter le foulard et une tenue différente au juste-au-corps habituel. L'Iran a remporté trois titres olympiques en lutte gréco-romaine à Londres.

OVATION. A défaut de médaille, la Sud-africaine Candice Neethling a gagné le coeur de milliers de spectateurs de la finale de VTT, dont elle a pris la 30e et dernière place. "C'eut été une autre course je me serais sentie bien seule, mais le public a été incroyable", a commenté la jeune Sud-Africaine (20 ans), qui a terminé la course à près d'un quart d'heure de la lauréate française Julie Bresset.

OR. Le choix de la Colombie pour désigner son porte-drapeau lors de la cérémonie d'ouverture des JO s'est avéré particulièrement judicieux. Mariana Pajon, la toute jeune (20 ans) spécialiste de BMX, a été sacrée championne olympique dans sa discipline et a donné à son pays son unique médaille d'or jusqu'à présent.

ORAL. Pau Gasol est un gentil garçon. L'Espagnol a appris le transfert de Dwight Howard, l'une des grandes stars de la NBA, vers son club des Los Angeles Lakers juste avant la demi-finale Espagne-Russie vendredi à Londres, de la bouche d'un journaliste de télé américain qui l'a harcelé pour avoir sa réaction. "Craig Sager (journaliste spécialisé dans les interviews de bord du terrain et très célèbre aux Etats-Unis) est venu me voir pendant que je m'étirais un peu avant le match et m'a dit +C'est officiel, il me faut ta réaction+, a raconté l'intérieur de la Roja. Je lui ai dit: +Ecoute, j'ai un match à jouer, j'essaie de me préparer là+. Il m'a répondu: +Non mais j'ai vraiment besoin de ta réaction. Pau, je ne te dérangerai pas si ce n'était pas important+. Alors j'ai dû lui donner un petit quelque chose pour qu'il me laisse m'étirer en paix...".

OPTIMISME. L'Egyptienne Amina El Sergany n'a pas besoin d'être perchée sur sa chaise haute d'arbitre pour qu'on la remarque sur les terrains de beach volley. Dans un monde de bikinis et de danseuses sexy, cette musulmane est vêtue d'un hijab qui, recouvert de la tenue officielle d'arbitre, ne laisse entrevoir plus que son visage et ses mains. "Personne ne m'en parle. Ils me respectent comme tout autre arbitre", affirme El Sergany qui espère que sa visibilité peut encourager des femmes de toutes cultures à se mettre au sport. "Je suis fier. Cela aidera beaucoup de femmes, pas seulement des musulmanes".

OLÉ. Avec plus de 1,5 million de spectateurs, l'édition 2012 du tournoi messieurs de football a établi un record olympique, rejetant dans l'ombre l'ancienne marque (1.423.613 spectateurs) remontant aux Jeux de Los Angeles en 1984. La finale, remportée par le Mexique (2-1) face au Brésil samedi à Wembley, a été suivie par 86.162 spectateurs, portant le total pour les 32 matches du tournoi à exactement 1.525.134 spectateurs.

OSONS ! Le marcheur français Yohann Diniz a vécu une journée particulière au 50 km marche. Après s'être pris les pieds dans une barrière, le champion d'Europe a terminé à une 8e place qui semblait le satisfaire. "Franchement, je n'ai pas grand chose à me reprocher. 3 heures 39 ! Je fais un très gros chrono, aujourd'hui je suis simplement tombé sur plus fort que moi !, commentait le Français devant une presse embarrassée qui a finalement osé l'avertir qu'il était... disqualifié.

OPÉRATION. L'Allemand Thomas Bach, vice-président du Comité international olympique (CIO), espère que le succès des Jeux d'été pour Londres et les sportifs britanniques servira d'opération séduction en Allemagne pour une éventuelle candidature. "On veut les JO à la maison. J'espère que cela va convaincre les dernières personnes réticentes, peut-être même les politiciens qui ont une idée négative" sur l'accueil des Jeux en Allemagne, a déclaré le président du Comité olympique allemand (DOSB). Il a rappelé qu'une décision n'interviendrait pas avant fin 2013 quant à une candidature de Munich pour les JO d'hiver 2022. Munich avait durement encaissé son échec pour l'édition 2018.

OUT. Le Comité olympique sud-coréen a interdit à Park Jong-woo, membre de l'équipe de football 3e du tournoi olympique, de participer samedi à la cérémonie protocolaire pour avoir montré un message à caractère politique à l'issue du match pour la médaille de bronze vendredi. Après la victoire de la Corée du Sud contre le Japon (2-1), Park avait montré aux caméras un morceau de papier où était écrit "Dodko nous appartient". Ce message faisait référence à Dodko, ou Takeshima en japonais, un groupe d'îlots appartenant à la Corée du Sud mais revendiqué par le Japon. Le Comité international olympique (CIO) a demandé au comité olympique sud-coréen d'intervenir. Un porte-parole de la Fédération sud-coréenne de football a expliqué que Park n'avait pas prémédité son geste et qu'il avait simplement pris un panneau que lui avait tendu des spectateurs depuis les tribunes.

sg/jr

PLUS:afp