NOUVELLES

JO-2012 - Enfin une médaille olympique pour Tyson Gay

11/08/2012 07:06 EDT | Actualisé 11/10/2012 05:12 EDT

L'Américain Tyson Gay, deuxième homme le plus rapide de l'histoire sur 100 m derrière Usain Bolt, a remporté samedi à Londres la première et sans doute dernière médaille olympique de sa carrière en prenant l'argent du relais 4x100 m avec les Etats-Unis.

Le relais américain a même égalé, en 37.04, le record du monde établi par les Jamaïcains lors des Mondiaux de Daegu en 2011, mais cette performance a été occultée par l'exploit des quatre mêmes Jamaïcains, emmenés par +La Foudre+, et auteurs samedi du premier 4x100 m de l'histoire sous les 37 sec (36.84).

"C'est agréable et douloureux à la fois de perdre tout en battant un record", a reconnu Gay, qui avec Ryan Bailey, Justin Gatlin et Trell Kimmons, a effacé un record des Etats-Unis qui datait des Jeux de Barcelone, il y a 20 ans.

"C'est dur, mais je suis extrêmement heureux de remporter une médaille", a ajouté Gay, qui aurait ajouter le mot "enfin" dans sa phrase tellement son chemin vers cette récompense, même d'argent, a été long et semé d'obstacles, sous la forme de multiples blessures et de l'avènement d'un Jamaïcain prénommé Usain.

Trentenaire depuis deux jours, Gay était en 2007 le meilleur sprinteur du monde, avec ses trois titres aux Mondiaux d'Osaka (100 m, 200 m, 4x100 m).

Mais il avait échoué un an plus tard aux Jeux de Pékin. Seulement cinquième de sa demi-finale du 100 m en raison des séquelles d'une blessure aux ischio-jambiers, il avait fait l'impasse sur le 200 m en vue du 4x100 m.

Mais les USA avaient fait tomber le bâton dès les séries, lors du passage entre Darvis Patton et lui... Un cauchemar.

Gay s'était consolé en août 2009 en devenant vice-champion du monde du 100 m derrière Bolt et, un mois plus tard, en signant ce qui était alors la deuxième meilleure performance de l'histoire en 9.69. Il est toujours le seul avec Bolt à être descendu sous le plancher des 9.70.

Opéré de la hanche hanche droite il y a un an, le sprinteur du Kentucky a abordé Londres, probablement ses derniers JO, avec une préparation si courte qu'il avait renoncé à doubler 100 m et 200 m à Londres. Lui qui est un excellent vireur avait décidé de se concentrer sur la ligne droite. Las, ce fut un nouveau crève-coeur pour l'Américain, 4e à seulement 01/100 du podium.

cha/bpe/el

PLUS:afp