NOUVELLES

JO-2012 - Boxe: des titres universels

11/08/2012 06:19 EDT | Actualisé 11/10/2012 05:12 EDT

Les titres ont été équitablement répartis entre les continents, samedi soir, pour la première série des finales des compétitions de boxe des JO de Londres.

Deux Asiatiques, le Chinois Zou Shiming qui a conservé son titre en 49 kg et le Japonais Ryota Murata (75 kg), deux Européens, le Britannique Luke Campbell (56 kg) et l'Ukrainien Oleksandr Usyk (91 kg), ainsi que le Cubain Roniel Igliesias (64 kg), sont montés sur la plus haute marche du podium.

Zou et Usyk ont confirmé leur titre mondial acquis l'an passé à Bakou dans leurs catégories respectives. Le Chinois, premier boxeur de son pays médaillé aux JO (Athènes 2004), a même récolté sa troisième médaille olympique.

Roniel Igliesias, qui s'est offert un cadeau d'anniversaire avec trois jours d'avance, a redonné son lustre à la boxe de son pays. En battant l'Ukrainien Denys Berinchyk, surclassé dans la troisième reprise (5-4, 6-5, 11-6), il a donné à Cuba sa première médaille d'or depuis 2004.

Les Cubains, représentant l'une des écoles les plus prestigieuses du noble art, étaient rentrés bredouilles de Pékin 2008, où ils avaient dû se contenter de l'argent (4 médailles) et du bronze (4).

Dans la catégorie des poids moyens, Murata, qui a succédé au palmarès au Britannique James "Chunky" DeGale, a battu d'un point (14-13) Esquiva Falcao, premier Brésilien finaliste dans un tournoi olympique de boxe.

En lourds (91 kg), Usyk a dominé dans les deux dernières reprises l'Italien Clemente Russo, déjà médaillé d'argent aux JO de Pékin.

"J'ai attendu quatre ans", avait prévenu le Napolitain. Mais Usyk, plus grand (1,90 m contre 1,81 m), a pris sa revanche du quart de finale de Pékin. L'Italie place désormais ses espoirs Roberto Cammarelle, le champion olympique de 2008 qualifié dimanche pour la finale des + 91 kg.

jm/sg

PLUS:afp