NOUVELLES

JO-2012 - 4x100 m: la dernière ligne droite de Bolt

11/08/2012 05:28 EDT | Actualisé 11/10/2012 05:12 EDT

Usain Bolt a accompli une dernière ligne droite dévastatrice pour offrir à la Jamaïque la victoire et le record du monde (36 sec 84) du relais 4x100 m, en clôture des épreuves d'athlétisme, au Stade olympique de Londres, samedi.

1er relais: Les Etats-Unis en tête. Trell Kimmons prend le meilleur départ pour le relais américain. Placé au couloir 7, il a rattrapé le décalage sur le Néerlandais Brian Mariano, placé juste devant lui, dès la sortie du virage. Le Jamaïcain Nesta Carter résiste et transmet le témoin en deuxième position.

2e relais: Gatlin accélère. Dans la ligne droite opposée, Justin Gatlin accroît légèrement l'avance des Américains. Il aspire le Jamaïcain Michael Fraser, placé au couloir 6. Une superbe ligne droite de Christophe Lemaitre permet aux Français de rester dans la course pour le podium. Les Canadiens et les Trinidadéens sont également bien placés. Les Japonais (4) peuvent eux aussi nourrir des espoirs. En revanche, le retard des Néerlandais (couloir 8) et des Australiens (2) est déjà rédhibitoire.

3e relais: le match Gay - Blake. Dans le deuxième virage, le duel américano-jamaïcain oppose Tyson Gay à Yohan Blake, qui parvient à combler le léger retard sur les Etats-Unis. Derrière, FRançais, Canadiens et Trinidadéens sont à la bagarre pour la troisième place.

4e relais: Bolt, la différence. Usain Bolt reçoit le témoin à la sortie du virage sur la même ligne que l'Américain Ryan Bailey. En quatre foulées, il prend l'avantage et se détache irrésistiblement. Le Français Ronald Pognon possède un mètre d'avance sur les autres prétendants à la médaille de bronze (Japon, Canada, Trinidad). Mais il craque progressivement, laissant le Canadien Justyn Warner et le Trinidadéen Richard Thompson, isolé sur l'extérieur, s'envoler.

Arrivée: Bolt sans s'arrêter. A trente mètres de la ligne, le suspense s'est envolé pour la victoire finale. Personne ne "reprendra" Usain Bolt. Contrairement aux finales des 100 et 200 m, l'éclair poursuit son effort jusqu'au bout. Il ne jette aucun regard sur le côté et s'offre un "cassé" sur la ligne pour s'imposer avec trois mètres d'avance sur Bailey. Le record du monde tombe (36 sec 84). Derrière, Justyn Warner, pour le Canada, devance Richard Thompson. Mais Trinité-et-Tobago récupèrera la 3e place après déclassement des Canadiens. Les Français suivent de près. Japon, Pays-Bas et surtout l'Australie sont plus largement distancés.

pga/sg

PLUS:afp