NOUVELLES

Hollande rend hommage au 88e soldat français tué en Afghanistan

11/08/2012 06:20 EDT | Actualisé 11/10/2012 05:12 EDT

VARCES-ALLIÈRES-ET-RISSET, France - VARCES, Isère (Sipa) — Le président François Hollande a présidé samedi matin l'hommage national rendu au major Franck Bouzet, 45 ans, tué mardi en Afghanistan.

Lors de l'éloge funèbre prononcé sur la place d'armes du 7e bataillon de chasseurs alpins à Varces (Isère), le chef de l'Etat a de nouveau confirmé son engagement à retirer toutes les forces combattantes françaises d'Afghanistan d'ici la fin de l'année. "D'ici le 31 août, 650 seront rentrés. Ils seront 2.000 d'ici la fin de l'année", a-t-il précisé.

A la fin du mois d'août, le nombre de soldats français en Afghanistan passera de 3.400 à 2.950, selon le ministère de la Défense. Entre septembre et décembre, près de 1.500 autres seront également désengagés.

Le major Bouzet, du 13e bataillon de chasseurs alpins de Chambéry, participait à une mission d'appui de l'armée afghane quand il a été mortellement blessé mardi lors d'un "engagement avec des insurgés" dans la province de Kapisa (est). Son décès porte à 88 le nombre de soldats français tués dans ce pays depuis le début de l'intervention lancée fin 2001, après les attentats du 11-Septembre aux Etats-Unis.

Par ailleurs, M. Hollande, qui avait interrompu ses congés au fort de Brégançon (Var) pour cet hommage national, a évoqué la question syrienne, notant que la France était toujours engagée dans une "recherche obstinée d'une transition politique en Syrie". Il a réaffirmé à nouveau son soutien aux opposants, confrontés à "une répression menée par un régime qui n'est plus animé que par la seule peur de sa propre fin".

mw/

PLUS:pc