NOUVELLES

BTP: Un Américain prendra la direction du géant canadien SNC-Lavalin

11/08/2012 03:05 EDT | Actualisé 11/10/2012 05:12 EDT

Le géant d'ingénierie canadien SNC-Lavalin a choisi l'Américain Robert Card, ancien haut responsable du groupe de génie-conseil CH2M Hill et ex-sous-secrétaire à l'Energie à Washington, pour succédéer a son PDG parti en mars dernier sur fond de scandale.

Il prendra ses fonctions le 1er octobre prochain, a indiqué le groupe basé à Montréal dans un communiqué publié vendredi soir.

Ingénieur et gestionnaire ayant fait des études à Stanford et à Harvard, M. Card possède près de 40 ans d'expérience en exploitation et gestion de projets d'infrastructures. Entre chez CH2M Hill en 1974, il y a notamment géré le déclassement de l'usine d'armement nucléaire de Rocky Flats, au Colorado, soit une enveloppe de 7 milliards de dollars. Il a été sous-secrétaire à l'énergie entre 2001 et 2004, avant de revenir chez CH2M.

Il succède à Pierre Duhaime, qui avait quitté SNC-Lavalin le 26 mars dernier après 23 ans passés dans l'entreprise, sans explication officielle, dans une atmosphère de soupçons concernant les activités du groupe en Libye du temps du colonel Kadhafi et après avoir donné le feu vert à des "versements injustifiés" de quelque 56 millions de dollars, dont les destinataires, des "agents commerciaux", n'ont pas été identifiés avec précision.

Par la suite, un ancien vice-président du groupe responsable des opérations de construction, le Canado-Tunisien Riadh Ben Aïssa, avait été arrêté en Suisse sous des accusations "de corruption, d'escroquerie et de blanchiment liés à des affaires conclues en Afrique du Nord".

SNC-Lavalin est l'un des plus importants groupes d'ingénierie et de construction au monde, présent actuellement dans une centaine de pays.

via/mdm

PLUS:afp