Huffpost Canada Quebec qc

Aleksandra Wozniak concrétise un gain de deux sets face à Christina McHale

Publication: Mis à jour:
ALEKSANDRA WOZNIAK
Aleksandra Wozniak. (Alamy) | Alamy

MONTRÉAL - Aleksandra Wozniak a finalement concrétisé sa victoire de 7-6 (5) et 6-3 face à l’Américaine Christina McHale à la Coupe Rogers, samedi après-midi, mettant ainsi un terme à un affrontement en temps réel d’une heure et 47 minutes qui aura mis un peu plus de 22 heures à trouver son dénouement.

Si la pluie ne s’invite pas en soirée, Wozniak fera face en quarts de finale à la Danoise Caroline Wozniacki.

Wozniak, 55e joueuse mondiale, s’apprêtait à servir pour le match à 15h52 vendredi, quand la pluie a interrompu la rencontre. Les deux joueuses sont revenues sur le court vers 21 heures, mais elles venaient tout juste de terminer leur échauffement que la pluie s’est remise à tomber. A 22h10, tout le monde est parti se coucher sans que personne ne frappe une autre balle de tennis.

Au retour sur le court samedi, la Québécoise a commis deux doubles fautes et McHale a réalisé un bris d’entrée. Mais un splendide retour en décroisé et un revers imparable ont permis à la Québécoise de briser le service de l’Américaine illico et de remporter la manche 6-3. La joueuse de Blainville avait affronté deux fois McHale avant cette semaine, les deux joueuses ayant récolté une victoire chacune.

Pour sa part, Wozniacki (7e) a vaincu l’Américaine naturalisée Varvara Lepchenko 4-6, 6-3 et 6-4 au terme de deux heures et 20 minutes de rude bagarre.

Wozniak n’a remporté qu’un match en carrière contre Wozniacki - par abandon - alors qu’elle a subi sept revers.

Une première en 20 ans

La Québécoise s’impose pour une troisième fois face à une adversaire mieux classée depuis mardi. Elle a disposé des 35e (Daniela Hantuchova), 18e (Jelena Jankovic) et 26e (McHale) raquettes mondiales en succession et accède aux quarts de finale du tournoi pour la première fois de sa carrière. La dernière Canadienne à se rendre si loin dans le tableau principal fut Patricia Hy-Boulais, en 1992.

«Après avoir attendu plus de quatre heures vendredi, il fallait que je termine ça rapidement. Que je reste concentrée», a dit Wozniak sur le court, notant qu’elle allait se reposer en attente de son match en soirée.

Elle a d’ailleurs décidé de ne pas rencontrer la presse avant la conclusion de son match en soirée. Elle ignorait toutefois qu’elle était la première Canadienne en 20 ans à se qualifier pour les quarts de finale à Montréal ou Toronto. «Wow ! Je ne le savais pas», fut sa réaction spontanée.

De l’avis de McHale qui s’est pointée en salle de presse, l’attente de la veille n’a pas été facile à gérer.

«Ça a été ardu, a dit McHale. Attendre tout ce temps en soirée avant que tout soit annulé… Ce qui est difficile à gérer, c’est l’alimentation. Comme tu ne sais pas à quelle heure tu vas revenir sur le court, tu dois faire attention à ce que tu manges. »

Sentiment partagé par Wozniak qui a accordé une courte entrevue au site web officiel de la WTA et dont les déclarations ont été transmises aux autres médias.

«Nous avons dû attendre plus de quatre heures avant de revenir sur le terrain, a noté Wozniak en parlant de l’attente de vendredi. Je ne savais pas combien de temps nous allions attendre, mais je savais que ça allait être au moins deux heures. Je suis donc allée à la salle de gym et je suis demeurée active en attente de la reprise du match. Je me suis bien reposée, j’ai mangé quelque chose, mais nous n’avons pu recommencer. Ce n’est pas très amusant.»

Wozniacki à la dure

Inégale et imprécise en début de rencontre, Wozniacki a perdu la première manche 6-4 face à Lepchenko - née en Ouzbékistan – sans que cette dernière ne force la cadence. La Danoise semblait avoir mieux amorcé le deuxième set, mais elle a demandé le soigneur alors qu’elle menait 2-1 pour insensibiliser son genou droit.

L’intervention a semblé salutaire. Wozniacki a retrouvé ses marques et sa profondeur de balle, alignant trois jeux pour boucler l’affaire à 6-3. En troisième manche, on a eu droit à un vrai duel au service avant que la Danoise n’arrache le neuvième jeu à l’Américaine. Wozniacki a ensuite conclu à sa première balle de match.

Interrogée quant à la condition de son genou alors qu’elle était encore sur le court, Wozniacki a évité la question en disant simplement qu’elle allait se reposer, tout en ajoutant «qu’il allait peut-être encore pleuvoir ce soir. Ça va peut-être me donner plus de temps de repos.» Le commentaire a généré plusieurs huées de la foule et la Danoise, mal à l’aise, a dû s’excuser.

Li et Vinci sans forcer

En début de journée, la Chinoise Na Li (10e) a vaincu l’Italienne Sara Errani (8e) en deux manches de 6-4 et 6-2. Elle affrontera en quarts de finale la Polonaise Agnieszka Radwanska (2e) qui a disposé 6-2, 6-4 de la Sud-Africaine Chanelle Scheepers, tombeuse de Stéphanie Dubois au premier tour.

Après s’être imposée facilement 6-2 dans la première manche, Radwanska.a dû sortir le grand jeu au deuxième set et briser deux fois sa rivale dans les trois derniers jeux pour éviter la tenue d’une ultime manche.

Victoire également pour l’Italienne Roberta Vinci qui a éliminé l’Allemande Angelique Kerber (6e) 6-2 et 7-6 (7). Elle fera face en quarts à la Tchèque Lucie Safarova (16e), déjà qualifiée. Pour sa part, l’Autrichienne Tamira Paszek a disposé sèchement de l’Espagnole Carla Suarez Navarro 6-3, 6-0. Elle se mesurera à la Tchèque Petra Kvitova (5e) dans son match de quart de finale.