NOUVELLES

USA: les prévisions de production de maïs au plus bas depuis six ans

10/08/2012 09:48 EDT | Actualisé 10/10/2012 05:12 EDT

Le ministère de l'Agriculture américain (USDA) a revu à la baisse vendredi dans un rapport mensuel ses prévisions de production de maïs à leur plus bas niveau en six ans, alors qu'une sécheresse accablante sévit aux Etats-Unis depuis la mi-juin.

La prévision de la récolte du plus grand producteur mondial de maïs a été réduite pour cette année de 13% par rapport à 2011, à 10,8 milliards de boisseaux (273,8 millions de tonnes), tandis que la prévision de production de graines de soja est revue à la baisse de 12%.

"C'est une révision à la baisse plus forte qu'attendu", dans ce rapport sur l'offre et la demande mondiales, a commenté Dax Wedemeyer, courtier de US Commodities, l'estimation médiane des analystes se situant légèrement au-dessus de 11 milliards de boisseaux.

Des températures record au mois de juillet, le plus chaud jamais enregistré dans le pays depuis le début des relevés météorologiques en 1895, ont gravement endommagé les récoltes de ces deux produits agricoles.

La sécheresse qui affecte également l'Europe de l'Est a conduit l'USDA à réduire de 3 millions de tonnes la prévision de récolte de maïs en Ukraine.

Ces pertes sévères devraient être en partie compensées par des chiffres meilleurs qu'attendu, principalement en Argentine, au Brésil et en Chine, poursuit le rapport.

Pour sa part, la production de soja aux Etats-Unis devrait chuter de près de 10 millions de tonnes, à 73,3 millions de tonnes. Le manque à gagner sera partiellement compensé par la production de l'Argentine, revue à la hausse de 3 millions de tonnes, à 81 millions de tonnes.

Même si la production mondiale de soja 2012/2013 est estimée en chute de plus de 7 millions de tonnes à 260,5 millions de tonnes, elle s'annonce largement supérieure aux estimations 2011/2012 (236 millions de tonnes), selon l'USDA.

Sur le marché des produits agricoles à Chicago, les prix du maïs repartaient en baisse à la mi-journée vendredi. Ils s'étaient envolés en début de séance, peu après la publication du rapport de l'USDA, le maïs atteignant brièvement un nouveau prix record, à 8,3400 dollars.

"C'est le mouvement bien connu sur les marchés de +Achetez sur la rumeur, vendez sur le fait+", a expliqué Bill Nelson, de Doane Advisory Services.

Le boisseau de soja pour livraison en novembre se stabilisait également en fin de séance après s'être envolé jusqu'à 16,65 dollars un peu plus tôt, un niveau proche des sommets pour ce contrat.

Mais "si les prévisions de récolte continuent cette tendance à la baisse, les prix vont continuer leur envol", a prévu M. Wedemeyer.

Le directeur général de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), José Graziano da Silva, a demandé vendredi aux Etats-Unis de suspendre leur production de bioéthanol à partir de maïs pour éviter une crise alimentaire, dans une tribune publiée par le quotidien britannique Financial Times.

"Nous sommes en contact étroit avec l'USDA et nous surveillons de près les prévisions de rendement des récoltes" de maïs, a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'agence américaine de protection de l'environnement (EPA), Alisha Johnson, ajoutant que l'EPA s'apprêtait à "étudier toutes les données et les informations soumises par l'ensemble des parties concernées" par le programme de production de bioéthanol aux Etats-Unis.

ppa-mcj/bdx

PLUS:afp