NOUVELLES

Syrie: un manifestant tué et trois blessés à Alep (ONG)

10/08/2012 09:47 EDT | Actualisé 10/10/2012 05:12 EDT

Un étudiant de 19 ans est mort vendredi à Alep, dans le nord de la Syrie, après avoir été touché à la tête par un tir de l'armée qui tentait de disperser une manifestation à l'appel de l'opposition, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Un jeune homme a succombé à ses blessures à la suite de tirs visant à disperser une manifestation à Halab-Jdidé", un quartier bourgeois dans l'ouest de la ville contrôlé par les soldats loyalistes, a affirmé cette ONG.

Trois autres manifestants ont été blessés, selon l'OSDH basé en Grande-Bretagne mais qui s'appuie sur un important réseau de militants et de témoins en Syrie.

D'autres rassemblements modestes contre le régime ont également eu lieu à Fourkane et Sabil dans le centre, selon l'OSDH. Selon un militant qui se fait appeler Hussein de "petites manifestations" ont également eu lieu à Chaar (est) et As-Soukkari "en dépit des bombardements".

Il y a eu aussi des manifestations dans plusieurs localités de la province de Damas, notamment dans Douma et Harasta, et dans les provinces de Deraa (sud) et Hama (centre), selon l'OSDH.

Comme tous les vendredi depuis le début de la révolte en mars 2011 contre le président Bachar al-Assad, l'opposition a appelé à des manifestations à la sortie des mosquées après la prière.

Cette fois, les rebelles ont adopté comme mot d'ordre: "Donnez-nous des armes anti-aériennes", pour faire face à la puissance des bombardements aériens des forces gouvernementales.

bur-ao/sbh

PLUS:afp