NOUVELLES

Syrie: bombardements à Alep, accrochages dans le quartier de Salaheddine

10/08/2012 03:55 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT

Des accrochages avaient lieu vendredi dans certaines parties du quartier emblématique de Salaheddine à Alep où les rebelles avaient effectué la veille un "retrait tactique" en raison d'un bombardement intense par l'armée syrienne, selon un chef local rebelle.

"Nous continuons à nous battre dans des secteurs de Salaheddine car nous n'abandonnerons pas ce quartier", a dit à l'AFP à Houssam Abou Mohammad, commandant de la brigade Dera Ashahba de l'Armée syrienne libre (ASL, rebelles).

Dans le même temps, l'armée pilonnait Salaheddine (ouest) et plusieurs autres quartiers rebelles d'Alep, dont Sahour et Hanano (nord-est), a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

A Hanano, quatre bombes larguées par un Mig 21 sont tombées vers 05h00, (02h00 GMT), l'une dans la cour du QG de l'ASL et l'autre sur un immeuble d'habitations où il y a eu plusieurs blessés, selon des journalistes de l'AFP sur place.

Très remontés, les occupants ont crié leur colère contre les Etats-unis et la France qui soutiennent la rébellion.

"On est avec l'Armée syrienne libre mais c'est aussi à cause d'elle que tout cela est arrivé", a dit par ailleurs le propriétaire d'un appartement touché.

Dans la rue, une bombe n'avait pas explosé. Des habitants tournaient autour en criant "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand).

Les violences dans le pays ont fait jeudi 191 morts, dont 107 civils, 45 rebelles et 39 soldats. Vingt-sept personnes sont mortes à Alep.

Jeudi, les rebelles de l'ASL retranchés dans cette ville, poumon économique du pays où les combats font rage depuis le 20 juillet, ont annoncé s'être retirés de leur bastion de Salaheddine en raison de bombardements particulièrement violents de la part des forces gouvernementales.

bur-ser/ao/sk/vl

PLUS:afp