NOUVELLES

Six morts dans des attaques en Irak

10/08/2012 11:00 EDT | Actualisé 10/10/2012 05:12 EDT

Des attaques contre une voiture de police, un conseiller municipal et une mosquée chiite ont fait ce vendredi six morts et des dizaines de blessés en Irak, selon des sources médicales et de sécurité.

"Trois policiers ont été tués et deux blessés par une bombe visant leur patrouille à Al-Muqdadiyah ce matin", a déclaré un lieutenant-colonel de police de la ville, située dans la province instable de Diyala.

Ahmed Ibrahim, médecin au principal hôpital du chef-lieu voisin de Baqouba, à 60 kilomètres au nord de Bagdad, a confirmé ce bilan.

Simultanément, dans la banlieue de Mossoul (nord), une attaque-suicide à la voiture piégée contre une mosquée chiite a fait deux morts et quarante blessés, selon le lieutenant de police Salim Metta et le médecin Salam Bahnam attaché à l'hôpital général de Mossoul.

A la sortie de Haditha, dans la province de Anbar, au nord-ouest de Bagdad, le conseiller municipal Nabil Chakir a été tué et deux de ses frères blessés par des tirs sur leur voiture, selon un lieutenant-colonel de police et un médecin, Omar Adil, de l'hôpital de la ville.

Ces nouvelles violences portent à 105 le nombre de personnes tuées en août en Irak, dont 55 membres des forces de sécurité, selon un décompte de l'AFP basé sur des bilans de sources médicales et de sécurité.

Si les violences ont considérablement diminué par rapport aux sanglantes années 2006-2007, elles restent encore très fréquentes en Irak.

En juillet, 325 personnes ont été tuées dans le pays, selon les autorités, soit le mois le plus sanglant depuis août 2010.

str-sf/psr/al/str/sbh

PLUS:afp