LONDRES - Le Canadien Richard Weinberger a compensé pour son manque d'expérience au marathon de 10 kilomètres en eau libre, vendredi, en privilégiant une stratégie alliant vitesse, intelligence et bonne exécution qui lui a valu la médaille de bronze.

À 22 ans, l'athlète originaire de Surrey, en Colombie-Britannique, était le plus jeune des concurrents à participer à l'épreuve. Il a néanmoins réussi à maintenir le rythme et à tenir à distance le champion du monde en titre, le Grec Spyridon Gianniotis.

«L'entraînement est difficile et je me sens comme le matin de Noël. J'adore courser», a-t-il dit.

Weinberger a bouclé le parcours avec un chrono d'une heure, 50 minutes et 0,3 seconde. Il a remporté la Traversée internationale du Lac St-Jean (étape de la Coupe du monde de marathons 10 km FINA) il y a deux semaines, et l'épreuve-test de Londres il y a un an.

Le Britanno-Colombien a accusé un retard de 5,2 secondes sur l'éventuel gagnant de l'épreuve, le Tunisien Oussama Mellouli (1:49:55,1). L'Allemand Thomas Lurz a grimpé sur la deuxième marche du podium avec un chrono de 1:49:58,5.

Le Bulgare Petar Stoychev, qui a gagné 11 fois la Traversée internationale du Lac Saint-Jean et autant de fois la Traversée du Lac Memphrémagog, a pris le neuvième rang (1:50:46,2) du marathon.

La médaille de bronze de Weinberger, la troisième du Canada en natation, permet à l'équipe canadienne d'atteindre son objectif aux Jeux de Londres, après celle d'argent gagnée par Ryan Cochrane (1500m style libre) et celle de bronze récoltée par Brent Hayden (100m libre).

Weinberger est le premier Canadien médaillé en marathon olympique. La natation en eau libre a fait ses débuts aux Jeux de Pékin il y a quatre ans, mais le Canada n'avait alors réussi à qualifier aucun de ses nageurs.

Lurz et Gianniotis ont dominé le marathon ces dernières années. Alors que Mellouli, le meneur, se détachait en fin de parcours, vendredi, la course pour les deuxième et troisième places s'est faite entre Weinberger, Lurz et Gianniotis.

«A ce moment-là je me suis dit qu'il était temps de gagner une médaille», a expliqué le Canadien.

Ce dernier s'est débarrassé de Gianniotis dans les derniers 300 mètres, tout en demeurant dans le sillon de Lurz. Il a mérité une place sur le podium en se montrant rapide, intelligent et courageux.

«En gros, j'ai accompli ce que Ron (Jacks, son entraîneur) et moi avions planifié», a noté Weinberger.

«Plutôt que d'avoir une course à 25 nageurs, nous étions quatre, et nous avons simplement tenté d'augmenter le rythme, de nous distancier et d'être plus rapides que les autres gars à la fin.»

Lurz, le médaillé de bronze en 2008, et Gianniotis ont tous deux 10 ans de plus que Weinberger. Ce sport favorise les athlètes d'expérience et physiquement au sommet, deux critères qui échappent toujours au nageur de Surrey.

«Il me faut encore gagner de la vitesse et de l'endurance afin de gagner en puissance», a-t-il reconnu.

Weinberger avait toutefois l'audace de la jeunesse de son côté. Durant la présentation des nageurs, il a brandi à deux reprises son poing dans les airs lorsque son nom a été prononcé.

Si l'équipe canadienne de natation a atteint son objectif de trois médailles, celui de prendre part à plus dix finales lui a cependant échappé, seulement sept représentants de l'unifolié ayant atteint cette étape.

«Le meilleur impact que peuvent avoir un olympien et une médaille olympique sur la prochaine génération est de l'inspirer, a dit Pierre Lafontaine, directeur général de Natation Canada. La puissante influence de ces médailles est d'aider à déterminer ce que cette génération va faire à compter d'aujourd'hui.

«Nager doit être un mode de vie au Canada. Au Québec seulement, plus de 50 enfants se sont noyés jusqu'ici cette année. Ces chiffres devraient concourir à développer une culture où chaque enfant canadien devrait apprendre à nager.

«Si un entraîneur détecte un jeune le moindrement talentueux, qu'il en parle à une équipe de natation locale», a conclu Lafontaine.

Loading Slideshow...
  • Un énorme cadeau!

    Le médaillé d'argent Thomas Lurz (Allemagne), le médaillé d'or Oussama Mellouli (Tunisie) et le médaillé de bronze, le Canadien Richard Weinberger au marathon de 10 km en natation.

  • Encore une fois... pas assez!

    Malgré l'excellent programme libre des Canadiennes en nage synchronisée, les athlètes ont terminé au quatrième rang.

  • Terminé pour Sergerie!

    Karine Sergerie sous le choc, tout juste vaincue par la Slovaine Franka Anic, en quarts de finale pour la compétition féminine de taekwondo (67 kg).

  • Allez! Allez!

    Emilie Fournel de Lachine s'est contentée de la septième position en demi-finale, au kayak 200 m monoplace.

  • On rame pour le podium!

    Mark de Jonge de Dartmouth, N.-É., a remporté ses deux courses pour atteindre la finale de samedi, au monoplace, 200 m (kayak).

  • Duo dynamique!

    Hugues Fournel de Lachine et Ryan Cochrane de Windsor, N.-É., ont terminé quatrièmes du 200m et se sont qualifiés de justesse pour la finale de samedi. (200 m biplace - Kayak)

  • Une médaille perdue de justesse

    Matthew Gentry a perdu son match de justesse, il perd donc la médaille de bronze en lutte libre, moins de 74 kg.


Loading Slideshow...
  • Une 15e médaille...et historique en plus

    Le Canada gagne le bronze en battant la France 1-0. La milieu de terrain Diana Matheson, d'Oakville, a marqué après un peu plus d'une minute d'action lors des arrêts de jeu. Christine Sinclair, l'une des joueuses, célèbre sa victoire!

  • Faite pour l'argent!

    La Canadienne Tonya Verbeek regarde son adversaire, la Japonaise Saori Yoshida célébrer sa médaille d'or! Elle remporte donc la médaille d'argent pour son combat au 55 kg.

  • Triste Filion

    Roseline Filion est serrée par son entraîneur, triste de sa performance. Elle termine 10e en finale du 10 mètres (plongeon).

  • On reste hydraté!

    La Canadienne Zsofia Balazs prend une boisson durant son marathon de 10 kilomètres...

  • Synchro en soccer!

    L'équipe canadienne de nage synchronisée y est allée d'un programme technique plutôt original, une vraie partie de soccer!

  • La balance!

    L'équipe canadienne de gymnastique rythmique en action. Par équipe - Katrina Cameron, Mississauga; Rose Cossar, Anastasiya Muntyanu et Anjelika Reznik, toutes de Toronto; Alexandra Landry, d'Ajax, et Kelsey Titmarsh, de Thornhill, sont en 12e place après les premières qualifications, avec 24,050 points.

  • Le match de la victoire!

    Diana Matheson, d'Oakville, a marqué après un peu plus d'une minute d'action lors des arrêts de jeu. Christine Sinclair, l'une des joueuses, célèbre sa victoire!

  • Plus que deux à faire!

    Damian Warner, toujours en action! Il ne reste plus que deux épreuves à faire au décathlon.

  • Pas assez rapide!

    Tory Nyhaug de Coquitlam, en C.-B., a fini cinquième dans sa vague de quart de finale et n'a pas atteint les demi-finales.

  • Tristesse pour elle aussi...

    Meaghan Benfeito réagit suite à sa performance au plongeon de 10 mètres chez les dames. Elle a terminé au onzième rang.