NOUVELLES

Les États-Unis en tête du classement des médailles à 2 jours de la fin des Jeux

10/08/2012 12:22 EDT | Actualisé 10/10/2012 05:12 EDT

LONDRES - Les États-Unis ont poursuivi leur remontée au classement des médailles, vendredi, grâce au relais féminin 4x100m, où les Américaines ont fracassé le record du monde avec un chrono de 40,82 secondes.

La marque précédente (41,27), vieille de 27 ans, avait été établie par la République démocratique allemande le 6 octobre 1985, à Canberra, en Australie.

Avant même de recevoir le témoin, la quatrième et dernière relayeuse, Carmelita Jeter, prévoyait la victoire des États-Unis.

«Déjà, je pointais en direction du chronomètre en disant que ça y était! Il y avait un nuage au-dessus de nos têtes avec tous ces gens qui prévoyaient que nous ne pourrions y arriver, que nous échapperions le témoin. Mais nous avons réussi.»

Le reste du podium a été complété par la Jamaïque (41,41) et l'Ukraine (42,04), respectivement.

Après avoir vu la Chine trôner au sommet du classement des médailles, les États-Unis sont passés en tête à l'orée du dernier week-end de compétition, en plus d'afficher le plus grand nombre de médailles d'or.

Le Stade olympique a connu d'autres moments remarquables, vendredi, alors que le double amputé Oscar Pistorius, d'Afrique du Sud, a participé à sa dernière course à Londres à l'occasion du relais 4x400m masculin.

Malgré l'effort, Pistorius et ses compatriotes ont enregistré un chrono de 3:03,46, se classant huitièmes et avant-derniers.

L'or est allé aux Bahamas, suivis des États-Unis et de Trinité-Tobago, médaillés de bronze.

Dans d'autres finales, le Français Renaud Lavillenie a établi une marque olympique au saut à la perche avec un saut de 5,97 mètres qui lui a valu la médaille d'or.

Au 5000m féminin, l'Éthiopienne Meseret Defar a mis la main sur la médaille d'or en s'imposant en 15:04,25.

Toujours en athlétisme, la Turque Asli Cakir Alptekin a été victorieuse au 1500m féminin après avoir franchi la distance en 4:10,23.

La Russe Tatyana Lysenko a quant à elle mérité l'or au lancer du marteau.

En nage synchronisée, les Russes ont remporté un deuxième titre olympique d'affilée par équipes. Elles ont obtenu l'or grâce à une récolte totale de 197,030 points, après avoir mérité 98,93 points lors du programme libre.

Les Chinoises ont reçu l'argent (194,010 points) et les Espagnoles le bronze (193,120 points). Le Canada a terminé au pied du podium (189,630 points).

L'équipe masculine américaine de basketball s'est facilement qualifiée pour la finale, l'emportant 109-83 contre l'Argentine. Les États-Unis affronteront l'Espagne, dimanche, pour la médaille d'or — une reprise de la finale des Jeux olympiques de Pékin, il y a quatre ans.

La Corée du Sud s'est adjugé la médaille de bronze au soccer masculin, à la suite d'une victoire de 2-0 contre le Japon. Il s'agit d'une première médaille olympique au soccer pour un pays asiatique depuis celle de bronze récoltée par le Japon en 1968.

La finale masculine opposera samedi le Brésil et le Mexique.

Enfin, les Pays-Bas ont conservé leur titre olympique en hockey sur gazon féminin, en blanchissant l'Argentine 2-0. Le bronze est allé à la Grande-Bretagne, qui a défait la Nouvelle-Zélande 3-1.

Après n'avoir récolté qu'une seule médaille d'or lors de la première semaine des Jeux de Londres, l'Australie enregistre des résultats qui sont davantage à la mesure des attentes pour ce pays. Sauf que les médailles d'or proviennent principalement de sports qui sont disputés sur l'eau et non dans l'eau.

Vendredi, les Australiens Mathew Belcher et Malcolm Page se sont imposés dans la catégorie 470 chez les hommes. Il s'agit de la troisième médaille d'or australienne à la voile.

C'est toutefois le seul sport où les Australiens ont été dominants lors de ces jeux, eux qui aspiraient à se classer parmi les cinq premiers pays pour le nombre de médailles d'or.

Avec une récolte de sept médailles d'or, les Australiens demeurent loin derrière leurs grands rivaux, les Britanniques, qui en comptaient 25, vendredi.

En natation en eau libre, le Tunisien Oussama Mellouli a remporté le marathon de 10 kilomètres en une heure 49 minutes 55,1 secondes, devant l'Allemand Thomas Lurz et le Canadien Richard Weinberger.

PLUS:pc