NOUVELLES

Le Canadien Mark De Jonge se propulse en finale du 200 mètres olympique

10/08/2012 08:27 EDT | Actualisé 10/10/2012 05:12 EDT

WINDSOR, Royaume-Uni - Le Canadien Mark de Jonge, dont le rêve olympique avait failli tourner au cauchemar il y a quelques mois après qu'il se soit échappé un poids de 80 livres sur un doigt, a remporté ses deux courses vendredi pour atteindre la finale du kayak monoplace sur 200 mètres.

L'athlète de 28 ans originaire de Halifax a mené du début à la fin la première vague, et a enchaîné en devançant par seulement deux millièmes de seconde l'Espagnol Saul Craviotto au fil d'arrivée de la demi-finale, où il a affiché un chrono de 35,595.

«C'est ma première course internationale et en conséquence je ne suis pas habitué à ce calibre de compétition», a dit de Jonge après la demi-finale. «Ça me permettra de demeurer concentré pour la finale.»

Il a décrit sa première expérience aux Olympiques, sous un soleil de plomb à Eton Dorney, à «une sensation assez incroyable».

«J'essaie simplement de tout contenir en ce moment, j'essaie de ne pas prendra ça trop au sérieux, a-t-il ajouté. Je vais retourner (au village) et je vais essayer d'oublier la course cet après-midi, puis de préserver de l'énergie pour mon objectif (samedi).»

Néanmoins, de Jonge a déclaré qu'il se sentait «inhabituellement calme» au départ vendredi.

«Je me suis vraiment concentré et j'ai visualisé tout ceci depuis le début de l'année. Je suis très satisfait d'avoir été en mesure d'être calme et détendu, surtout compte tenu du fait qu'il y avait des milliers de personnes là-haut (dans les gradins).»

Hugues Fournel, de Lachine, et Ryan Cochrane, de Windsor, ont terminé quatrièmes du 200m en kayak biplace. Ils se sont ainsi qualifiés de justesse pour la finale de samedi.

«Notre objectif, c'est de performer à notre maximum», a confié Fournel, lorsqu'il a été interrogé sur les objectifs du duo, «et notre maximum est assez fort. C'est ce que nous visons.»

«Le meilleur est à venir», a ajouté Cochrane.

«Il ne s'est pas encore produit», a conclu Fournel.

Émilie Fournel, la soeur aînée de Hugues, n'a pu en faire autant en se contentant de la septième position en demi-finale du 200m en kayak monoplace.

Pour sa part, Jason McCoombs a abouti au quatrième échelon du 200m en canoë monoplace et n'a pu se qualifier pour la finale. L'athlète de 19 ans de Dartmouth, en N.-É., participera à la finale B samedi.

«J'ai poussé à fond», a dit McCoombs, déçu, qui visait la finale de cette épreuve. «Je crois que j'ai manqué de jus dans le dernier 100 mètres, j'ai éprouvé de la difficulté à garder mon rythme.»

L'épreuve de 200m fait son entrée olympique aux Jeux de Londres en remplacement de celle de 500m, en dépit du fait que cette décision ait été contestée pendant un certain temps aux Championnats mondiaux.

Le Canada a déjà engrangé quatre médailles au bassin d'Eton Dorney grâce à Adam van Koeverden (argent au K-1, 1000m), Mark Oldershaw (bronze au C-1 1000m) et aux équipes masculine et féminine de huit de pointe en aviron (chacune l'argent).

PLUS:pc