Le Canada espère doubler sa récolte aurifère, samedi, avec Catharine Pendrel, favorite de la course de cross-country des JO de Londres.

Pour imiter la spécialiste de trampoline Rosannagh Maclennan, médaillée d'or sept jours plus tôt, Pendrel doit justifier son rang de N.1 mondiale.

A 31 ans, la Canadienne de Kamloops (Colombie-Britannique), une ville située au nord-est de Vancouver, présente les références nécessaires, à commencer par son titre mondial 2011.

"C'est elle qui est la favorite incontestable, affirme la Française Julie Bresset (23 ans), championne du monde espoirs et N.3 au classement mondial. Elle a gagné trois manches et le classement général de la Coupe du monde. Derrière elle, nous sommes cinq-six."

Sur le parcours artificiel (4,8 km) de Hadleigh Farm, dans l'Essex, à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de Londres, Pendrel a gagné l'an passé le test préolympique.

Depuis, elle a vu disparaître la menace représentée par la Polonaise Maja Wloszczowska, la championne du monde 2010 (2e à Pékin-2008) qui a chuté le mois dernier à Livigno, en Italie, et s'est sérieusement blessée (fracture métatarse et rupture ligamentaire).

Les espérances de podium ont donc grimpé pour la Norvégienne Gunn-Rita Dahle, la championne olympique d'Athènes de retour au plus haut niveau à l'âge de 39 ans, mais aussi la jeune Britannique Annie Last (22 ans), avantagée par sa connaissance du circuit de Hadleigh Farm, piégeux et spectaculaire.

"Au début, en vidéo on le trouvait nul. Mais il a été amélioré dans le bon sens", explique Julie Bresset. "Maintenant, c'est un beau parcours, dans un site magnifique. Le rendu du terrain est sableux, sur des graviers. On n'a pas l'habitude de rouler dessus. Les portions techniques sont des pierriers. Tout est bien calculé, ça va très vite, on a une seule trajectoire".

Loading Slideshow...
  • Un énorme cadeau!

    Le médaillé d'argent Thomas Lurz (Allemagne), le médaillé d'or Oussama Mellouli (Tunisie) et le médaillé de bronze, le Canadien Richard Weinberger au marathon de 10 km en natation.

  • Encore une fois... pas assez!

    Malgré l'excellent programme libre des Canadiennes en nage synchronisée, les athlètes ont terminé au quatrième rang.

  • Terminé pour Sergerie!

    Karine Sergerie sous le choc, tout juste vaincue par la Slovaine Franka Anic, en quarts de finale pour la compétition féminine de taekwondo (67 kg).

  • Allez! Allez!

    Emilie Fournel de Lachine s'est contentée de la septième position en demi-finale, au kayak 200 m monoplace.

  • On rame pour le podium!

    Mark de Jonge de Dartmouth, N.-É., a remporté ses deux courses pour atteindre la finale de samedi, au monoplace, 200 m (kayak).

  • Duo dynamique!

    Hugues Fournel de Lachine et Ryan Cochrane de Windsor, N.-É., ont terminé quatrièmes du 200m et se sont qualifiés de justesse pour la finale de samedi. (200 m biplace - Kayak)

  • Une médaille perdue de justesse

    Matthew Gentry a perdu son match de justesse, il perd donc la médaille de bronze en lutte libre, moins de 74 kg.