NOUVELLES

JO-2012 - Pas de médaille pour Pistorius et l'Afrique du Sud au 4x400 m

10/08/2012 04:34 EDT | Actualisé 10/10/2012 05:12 EDT

Le relais d'Afrique du Sud du 4x400 m, dont le double amputé Oscar Pistorius était le dernier relayeur, a pris la 8e et dernière place de la finale des jeux Olympiques de Londres, en 3 min 03 sec 46/100e.

Pistorius ne deviendra donc pas - à Londres en tout cas - le premier athlète paralympique à décrocher une médaille aux JO avec des valides.

Lors des Mondiaux de Daegu, il était devenu le premier paralympique médaillé au niveau mondial, avec l'argent sur ce même relais 4x400 m.

"C'était incroyable d'être là. Juste de participer, ça a été un grand moment et maintenant, il me tarde vraiment d'être aux Jeux Paralympiques. Je pense que ça va être les plus réussis de l'histoire", a commenté le coureur sud-africain.

L'Afrique du Sud a été repêchée pour disputer la finale après que l'un de ses coureurs ait été percuté par un concurrent kényan, jeudi en demi-finale, perdant toute chance de se qualifier sur la piste.

Mais la réclamation posée par les Sud-Africains a porté ses fruits, permettant à Pistorius de courir pour la première fois au milieu des autres coureurs en tant que 4e et dernier relayeur, et non dans un couloir comme cela avait été le cas jusqu'à présent, en individuel ou par équipes.

En relais 4x400 m, les athlètes peuvent en effet se rabattre à la corde à partir du 2e relayeur.

Aux Mondiaux de Daegu l'an dernier, la Fédération internationale d'athlétisme avait obligé l'Afrique du Sud à le faire courir en premier relayeur, afin d'éviter le risque que ses prothèses -- Pistorius est équipé de lames de carbone à la place de ses jambes amputées alors qu'il avait 11 mois -- ne blessent les autres participants. C'est également ce qui était souhaité à l'occasion de ces Jeux.

Il avait remporté la médaille d'argent mondiale du relais 4x400 m, en prenant part aux séries mais pas à la finale.

Oscar Pistorius est devenu le premier athlète paralympique à participer à des JO avec les valides, un an après avoir été le premier champion paralympique à participer à des Mondiaux à Daegu.

"C'est un rêve devenu réalité. C'est l'expérience la plus extraordinaire de ma vie et cela va m'inspirer et me motiver pour les quatre prochaines années", a-t-il conclu.

fbr-cha/

PLUS:afp