NOUVELLES

Basket: les États-Unis battent l'Argentine et affronteront l'Espagne en finale

10/08/2012 06:11 EDT | Actualisé 10/10/2012 05:12 EDT

LONDRES - Kevin Durant a marqué 19 points, Carmelo Anthony et LeBron James en ont ajouté 18 chacun et l'équipe masculine américaine de basketball s'est facilement qualifiée pour la finale, vendredi, l'emportant 109-83 contre l'Argentine.

Les États-Unis affronteront maintenant l'Espagne, dimanche, pour la médaille d'or — une reprise de la finale des Jeux olympiques de Pékin, il y a quatre ans.

Grâce à la polyvalence de James sur le terrain, les Américains ont mis le match hors de portée des Argentins au troisième quart, notamment en inscrivant plusieurs paniers depuis l'extérieur de la zone restrictive.

«L'Argentine a des joueurs qui comptent parmi les plus grands joueurs internationaux de tous les temps et nous avons dû offrir du jeu de haut calibre contre eux, a noté l'entraîneur de l'équipe américaine, Mike Krzyzewski.

«Nous avons atteint notre plus bel équilibre à ce jour. Kobe (Bryant) nous a permis de connaître un excellent début de match, LeBron (James) nous a donné un élan, puis ce fut au tour de Kevin (Durant) et de Melo (Carmelo Anthony, USA). Ça n'a pas été l'affaire d'un seul joueur», a souligné l'entraîneur.

Les États-Unis, qui bénéficiaient d'une avance de sept points à la mi-temps, ont profité de la baisse de régime de leurs adversaires à la reprise.

James a récolté sept rebonds et sept passes avant de céder sa place au dernier quart. Chez les Argentins, Manu Ginobili a été le meneur en attaque, avec 18 points.

A deux jours de leur affrontement contre les Espagnols, Mike Krzyzewski a avoué qu'il ne les avait pas encore observés à Londres.

«Nous les avons affrontés lors d'un match hors-concours (avant les Jeux de Londres) mais Marc (Gasol, un joueur espagnol) ne jouait pas. Je ne les ai pas encore regardés ici mais je vais prendre la nuit pour le faire. Ils comptent sur l'un des cinq meilleurs joueurs au monde en Pau (Gasol). (...) C'est une équipe qui peut nous battre.»

Dans l'autre demi-finale, alors qu'ils tiraient de l'arrière par 11 points, les Espagnols ont été en mesure de compléter la remontée pour finalement venir à bout de la Russie 67-59.

Le match pour la médaille de bronze aura également lieu dimanche, entre l'Argentine et la Russie.

PLUS:pc