NOUVELLES

Athlétisme - Lavillenie a tenté 6,07 m pour être le 2e derrière Bubka

10/08/2012 06:56 EDT | Actualisé 10/10/2012 05:12 EDT

Le Français Renaud Lavillenie, champion olympique de la perche, vendredi à Londres, avec un nouveau record olympique à 5,97 m, a tenté à deux reprises de franchir la barre de 6,07 m pour devenir le deuxième perchiste le plus haut derrière l'Ukrainien Serguei Bubka.

"J'ai déjà fait un essai à 6,02 m parce que Bjorn (Otto) pouvait encore franchir cette barre, puis deux fois 6,07 m, ce qui m'aurait permis de devenir le 2e performeur de l'histoire", a commenté Lavillenie.

Bubka détient le record du monde en salle avec 6,15 m, alors qu'il a franchi 6,14 m en plein air. A distance, on trouve l'Australien Steven Hooker (6,06 indoor) et le Russe Maksim Tarasov (6,05 m en extérieur).

Lavillenie est devenu le 3e perchiste français de l'histoire à remporter l'or olympique, après le regretté Pierre Quinon en 1984 à Los Angeles et Jean Galfione en 1996 à Atlanta.

"Mon coach m'avait dit de tenter 6,16 m. Mais il faut y aller par palier. J'y arriverai peut-être un jour", a ajouté Renaud Lavillenie. L'athlète de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), âgé de 25 ans, a un record en salle de 6,03 m et une meilleure marque en plein air de 6,01 m.

"Si cela n'avait tenu qu'à moi, j'aurais demandé 6,16!", avait déclaré auparavant Damien Inocencio, qui entraîne le nouveau champion olympique depuis juin 2008.

"Je suis attaché aux valeurs, à l'histoire de notre discipline. Gamin, j'avais le poster de Pierre Quinon. J'ai connu aussi des entraîneurs auprès desquels j'ai beaucoup appris. Je pense avoir transmis la passion à de petits jeunes. On n'est rien tout seul et j'espère avoir mérité de faire partie de cette famille", a ajouté, très ému, M. Inocencio.

asc/el

PLUS:afp