NOUVELLES

Aperçu de la journée de samedi pour les athlètes canadiens aux Jeux olympiques

10/08/2012 04:54 EDT | Actualisé 10/10/2012 05:12 EDT

LONDRES - Le Canada entreprend le dernier week-end de compétitions aux Jeux olympiques de Londres en quête de médailles en vélo de montagne et en kayak s'il veut atteindre son objectif de se classer parmi les 12 premiers pays au classement des médailles.

La double championne du monde Catharine Pendrel représente un bon espoir pour le Canada en vélo de montagne, samedi. L'athlète de 32 ans, de Kamloops en Colombie-Britannique, est présentement classée première au monde par l'Union cycliste internationale.

Pendrel compte trois victoires sur le circuit de la Coupe du monde cette année et elle a remporté l'épreuve test sur le circuit des Jeux de Londres. Il y a quatre ans, elle avait terminé quatrième aux Jeux de Pékin, ratant le podium par neuf secondes.

Parmi les 30 participantes à l'épreuve de samedi, on note la Française Julie Bresset, championne du monde chez les moins de 23 ans, qui compte trois victoires sur le circuit de la Coupe du monde en 2011 et une autre en 2012. La Norvégienne Gunn-Rita Dahlia Flesjaa est aussi à surveiller. Âgée de 39 ans et championne olympique à Athènes, celle qui a donné naissance en 2009 compte deux victoires de la Coupe du monde cette année. L'Allemande Sabine Spitz, championne olympique en titre, peut aussi aspirer à la victoire.

Le parcours olympique de vélo de montagne, à Essex, fait cinq kilomètres. Il a été spécialement aménagé pour les Jeux et offre une vue sur l'estuaire de la Tamise.

«Le parcours olympique sera très rapide, a dit Pendrel. Il est plus court et que ceux auxquels nous sommes habituées. Il y aura donc plus de tours et ce sera plus facile pour les spectateurs de suivre la course et de nous encourager.

«Ils ont mis beaucoup d'efforts pour créer des obstacles parce qu'ils ont dû construire un parcours à partir de rien le long de l'océan. Ils ont fait un excellent travail. Ils ont rendu le parcours amusant. Ce sera intéressant de voir comment va se dérouler la course. Je crois qu'il y aura beaucoup de stratégie et que ce pourrait être très venteux.»

La course chez les dames devrait durer quelque 90 minutes. Les hommes s'exécuteront dimanche.

En canoë-kayak, Mark de Jonge sera en quête d'une médaille au K-1 200 mètres. L'athlète de Halifax, âgé de 28 ans, a remporté ses courses de qualification et de demi-finale mais il aura fort à faire en finale, notamment contre le Britannique Ed McKeever.

Hughes Fournel, de Lachine, ainsi que son coéquipier Ryan Cochrane, de Windsor en Nouvelle-Écosse, prendront part à la finale du K-2 200 mètres.

Notons également la participation de François Coulombe-Fortier, de Québec, à la compétition de taekwondo chez les plus de 80 kilos.

PLUS:pc