NOUVELLES

Afghanistan: la Maison Blanche déplore un nouveau "tir fratricide"

10/08/2012 03:31 EDT | Actualisé 10/10/2012 05:12 EDT

La Maison Blanche a déploré vendredi la mort de trois soldats américains, tués par un homme portant un uniforme afghan, tout en jugeant "négligeable" l'impact de la recrudescence cette semaine des "tirs fratricides" de soldats afghans contre ceux de la coalition.

Trois membres des forces spéciales américaines ont été tuées dans le district de Sangin de la province du Helmand (sud) par un commandant de police afghan qui les avait invités à dîner dans son poste de contrôle.

"Il est trop tôt pour dire si ce dernier incident fait partie d'un effort accru de la part des insurgés", a affirmé le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney, selon qui les talibans "essaient de maximiser l'exposition médiatique de ces événements".

"Mais nos militaires estiment que l'impact opérationnel est négligeable", même si ces attaques "inquiètent" les Etats-Unis, a-t-il ajouté.

Jeudi déjà un militaire afghan avait retourné son arme contre des soldats américains de la force internationale de l'Otan (Isaf) dans la province de Laghman, proche de Kaboul, sans en tuer aucun selon l'Isaf.

Mardi, un militaire américain a été tué dans la province de Paktia (est) par deux hommes portant l'uniforme afghan.

La fusillade de vendredi est la 25ème de ce type depuis le début de l'année, portant à 31 le nombre de militaires de la coalition internationale, dont 17 Américains, tués par des "tirs fratricides" provenant de membres des forces afghanes, selon ce responsable.

La multiplication des "green-on-blue incidents", ou "menaces intérieures" selon la terminologie de l'Otan, heurte de plein fouet la volonté affichée de travailler main dans la main avec les forces afghanes, qui doivent prendre le relais de l'Otan fin 2014 et que les forces internationales sont chargées de former.

col/mra/are

PLUS:afp